Bienvenue Invité
Concept

Cinq ans que Mazarin a laissé l’État entre les mains hésitantes du jeune Roi Louis, cinq ans qu'il construit son image, son pouvoir et son royaume dans l'héritage que lui a laissé le Cardinal et sa mère. La Fronde est toujours présente à son esprit, et aussi dans celui des autres. Avec raison, car Paris reste toujours diablement dangereuse puisque s'y affrontent bien trop de partis. Nobles cherchant à récupérer le pouvoir que le Roi leur retirent lentement, mais aussi truands qui considèrent la ville comme leur territoire, le terrain de jeu qu'ils comptent bien exploiter. Au milieu de tout cela, honnêtes et un peu moins honnêtes gens sont les victimes de ces camps qui s'affrontent sans se soucier des dommages collatéraux. La vie parisienne oui... Mais à quel prix ? +
Le staff

Top-Partenaires
Monsieur Météo

Navigation
Annonces
06/09/2015 Refonte
8/04/2014 Intrigue n°2
21/05/2013 Intrigue n° 1
5/04/2012 Ouverture du forum

© Halloween sur Never Utopia




Voir les messages sans réponses

In Medias Res

Pas de nouveaux messages
La Charte Royale et le contexte
Nul n'ignore la loi, la loi n'ignore personne. Passage obligatoire, avant une inscription. C'est aussi ici que seront affichées les mises à jour du forum. Car tel est notre bon plaisir.
Sujets:27 | Messages : 55
Pas de nouveaux messages
Gestion du Royaume
Ici se posent les questions, se signalent les absences, s'illustrent les suggestions. N'hésitez pas!
Sujets:15 | Messages : 477

L'art de la révérence

Pas de nouveaux messages
Les Fiches de Présentation
Présentez-vous aux yeux du monde et de la cour. Respectez son étiquette, la plus fine erreur se pardonne difficilement, du moins aux yeux de certains.
Sujets:38 | Messages : 966
Pas de nouveaux messages
Personnages disponibles
Un prude marquis? Un prêtre sans foi? Une fille de Roi aux penchants d'artiste? Qui choisirez-vous? Peuplez le Royaume.

Préférez les Truands, y sont tout beaux et tout gen... Enfin bref.
Les personnages proposés sont à jouer en priorité pour le bien de l'histoire, mais rien ne vous empêche d'incarner votre propre personnage, ou un personnage historique non encore proposé.
Sujets:23 | Messages : 98
Pas de nouveaux messages
Gestion des Personnages
Il ne vous manque plus que des ennemis, des amis... C'est ici que vous créerez les liens et que vous provoquerez les rencontres,que vous entretiendrez peut-être les mémoires de votre personnage.
Sujets:2 | Messages : 133

Saint-Germain-En-Laye

Pas de nouveaux messages
Le Château-Vieux
Réminiscences d'un passé renaissant, c'est là que se retrouve le monde de la cour, c'est là que tous se rencontrent et s'entremêlent.
Sujets:25 | Messages : 154
Pas de nouveaux messages
Le Château-Neuf
Construit par le bon roi Henri, il contient les souvenirs d'enfance duroi, il est un certain confort dans ce lieu qui reste pour les intimes... Ou presque.
Sujets:8 | Messages : 62
Pas de nouveaux messages
Forêt Royale
Tous les jours la forêt résonne des échos de cor et de cri chasseur. On y chasse, ou on s'y promène, peut-être moins fréquemment... La faute aux sangliers.
Sujets:0 | Messages : 0

Paris

Pas de nouveaux messages
Palais du Louvre-Chantiers
Le Roi n'y vient que rarement, et puis de toute manière les grands travaux qui s'y opèrent font de ce palais une coquille vide de ses symboles, sur lequel on reconstruit encore et encore. Ses cours sont devenus le piège favori des filles de joie... Le Louvre pue le loup.
Sujets:2 | Messages : 18
Pas de nouveaux messages
Palais-Royal
Le Roi a abandonné ce palais entre les mains de son frère qui ne cesse de l'embellir à ses propres frais. Temple des arts et des beaux-esprits parisiens, ils s'y rencontrent et s'affrontent.
Sujets:7 | Messages : 65
Pas de nouveaux messages
Théâtres
Le théâtre du Marais et l'Hôtel de Bourgogne, ce sont les deux seuls théâtres permanents avec le Théâtre du Palais-Royal, en dehors de cela, le spectacle se fait sur des tréteaux dans la rue. Le peuple de Paris vient saluer ou huer les comédiens fardés. La Comédie, la Tragédie... Paris a son théâtre où tous se retrouvent les petits et les grands, dans le parterre, sur des bancs.
Que ce soit sur les bancs des Italiens, ou de l'Hôtel de Bourgogne, ou encore l'Hôtel du Marais, les représentations sont toujours bien mouvementées.
Sujets:2 | Messages : 10
Pas de nouveaux messages
Hôtels Particuliers et Salons littéraires
Des bâtiments raffinés, presque des petits châteaux. Aussi seule les plus grandes et plus riches familles peuvent-elles se permettre cette folie
Sujets:15 | Messages : 110
Pas de nouveaux messages
Eglises et Abbayes
La recherche de paix intérieure, de sérénité amène les pèlerins en ces lieux... Ou peut-être la misère et la possibilité de pouvoir dormir sous un toit aussi divin soit-il.
Sujets:6 | Messages : 45
Requiem nocturne...
Dim 7 Fév - 13:09
Iain Kelly Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages
Rues
C'est puant, mal-famé, le coeur de la ville est le royaume des plus pauvres. C'est un labyrinthe dans lequel on ne s'aventure pas sans être accompagné ou au moins sans connaître la ville, ne serait-ce qu'un minimum.
Sujets:23 | Messages : 170
Pas de nouveaux messages
Jardins
Pour déambuler, respirer un peu d'air. Jardin du Luxembourg? Jardin des Tuileries ou du Louvre? Ou encore un petit jardin perdu au coin d'une rue. La nature se perd au milieu de la ville, mais il est si bon de la retrouver.
Sujets:2 | Messages : 18
Pas de nouveaux messages
Habitations
Douillettes ou luxueuses, délabrées ou flamboyantes, les rues de Paris abrite les plus belles et les plus mauvaises maisons. Celles où on s'entasse à 6 dans une toute petite pièce, celle où on est deux sans le domestiques. C'est là que vivent, dorment et parfois meurent les bonnes gens... Quoique à Paris on y meurt partout.
Sujets:5 | Messages : 53
Pas de nouveaux messages
Forteresses - Prisons
Austère, imposante, sombre... La Bastille s'élève à l'Est de Paris, gardant en son sein ceux qui ont eu le malheur de déplaire au Roi. Elle se partage la tâche avec la Prison du Châtelet, bien plus grouillante et populaire, tandis que la première conserve less invités de marque. Il ne faut pas se mélanger voyons, même en prison.
Sujets:1 | Messages : 6
Pas de nouveaux messages
Maison Closes
Tout le monde refuse de reconnaître de s'y être rendu, pourtant... Tout le monde s'y rend. Qu'elles soient luxueuses ou miteuses, au moins propose-t-elle un abri à ses filles... Ou une prison, à voir.
Sujets:5 | Messages : 18
Pas de nouveaux messages
Cimetière
Ici se reposent les morts, mais pas en paix non... Il y rôde des âmes bien vivantes qui ont trouvé refuge et protection entre les bras glacés des défunts.
Sujets:0 | Messages : 0
Pas de nouveaux messages
Cour des Miracles
Vestiges des temps anciens, c'est le fief des brigands, des voleurs, des assassins, des plus démunis... bref "où les boiteux dansent, où l'aveugle voit." Ne jamais montrer un signe quelconque de richesse... Il ne sera plus votre et vous y perdrez la vie.
Sujets:1 | Messages : 18

Hors les murs

Pas de nouveaux messages
Autour de Paris - Vers la Province
Le reste de la France est à vos pieds, partez loin de la cour, retournez chez vos proches ou découvrez un monde que vous ne connaissiez pas jusque là.
Sujets:4 | Messages : 44
Uno sole minor [...
Ven 6 Nov - 14:36
Louis XIV Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages
Château de Saint-Cloud
Demeure des Orléans, retraite de Monsieur, le lieu où se déploie toutes les envies du Prince, où ses rêves prennent corps comme il l'entend, à son unique fantaisie.
Sujets:1 | Messages : 8
Pas de nouveaux messages
Château de Versailles- Chantiers
Le Roi a décidé de transformer ce château de cartes, de faire disparaître ce marais. Lui aussi y accomplit ses rêves et construit l'image de son pouvoir.
Sujets:1 | Messages : 4
Once upon a King...
Ven 27 Fév - 12:52
Louis XIV Voir le dernier message

De l'autre côté du miroir

Pas de nouveaux messages
Rumor vicinatis
Qu'est-ce qui se murmure dans les salons et la capitale ? Quels bruits courent ? Qui sait ? Peut-être êtes-vous même concerné...
Sujets:4 | Messages : 22
Pas de nouveaux messages
Dans vos papiers à lettres
Une lettre vous est envoyée, vous y répondez, une correspondance naît ... Amour, diplomatie, affaire, haine, c'est le papier qui porte nos buts et nos intérêts.
Sujets:1 | Messages : 16
Pas de nouveaux messages
In memento
Le temps s'écoule et passe, on voudrait parfois le rattraper, parfois l'oublier. Ici seront les Rp situés dans un contexte lointain, ou peut-être encore vieux de quelques mois. Le passé est à votre portée, faites le revivre.
Sujets:3 | Messages : 26
Pas de nouveaux messages
Mini-rps
Marre des pavés ? Alors c'est par ici que ça se passe. Dans cette catégorie pas de minimum de mots, place au dynamisme et aux réponses à la chaîne ! Pour qu'on s'y retrouve n'oubliez cependant pas de préciser dans le titre où se situe l'action.

ATTENTION : pour s'assurer que les rps classiques ne soient pas délaissés vous ne pouvez ouvrir qu'un topic par personnage et devez clôturer votre sujet en un mois maximum.

Sujets:2 | Messages : 19

Le grand divertissement

Pas de nouveaux messages
Le Flood du Grand Siècle
Assez des commérages de cour! Il n'y a jamais rien à dire... Ou plutôt, venez en discuter ici! Il n'y aucune retenue, c'est le flood!
Sujets:72 | Messages : 2576
Les anniversaire...
Mar 12 Jan - 22:05
Monsieur Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages
Académie des Arts
Graphismes, écrits, dessins... Venez le partager avec nous! Exposez vos œuvres!
Sujets:26 | Messages : 519
Les portraits du...
Mer 27 Jan - 1:54
Monsieur Voir le dernier message
Pas de nouveaux messages
Le Salon des Jeux
Ce soir on fait salon. Il faut jouer!!
Sujets:18 | Messages : 4552
Pas de nouveaux messages
Bureau des ambassadeurs
Devenons des alliés!
Partenariat ouvert aux invités
Sujets:35 | Messages : 164
Et une bouteille...
Lun 8 Fév - 23:34
Calypso  Voir le dernier message


Qui se présente à la cour ?
“Fuyez un ennemi qui sait votre défaut.”




Statistiques
Nos membres ont posté un total de 26666 messages.
Nous avons 36 membres enregistrés.
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bianca Albin.
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Utilisateurs enregistrés : Aucun
Groupes
CinnaDom JuanL'AvareLe TartuffeLes Plaideurs
Les Illustres fousLe CidLe Malade imaginaireLes VisionnairesLe Maître valet





Périgrination

Cinna"Cet empire absolu sur la terre et sur l'onde, Ce pouvoir souverain que j'ai sur tout le monde, Cette grandeur sans borne et cet illustre rang." ⊱ Désignés pour dominer, en théorie, leur hauteur n'a d'égal que leur orgueil. Pour commander aux autres, il faut s’élever au-dessus d’eux, haut bien. Si bien que leur lien avec la divinité rend leur autorité indiscutable, établie par la volonté inaltérable du Très-Haut. Ils n'en restent pas moins des êtres de chair, et les liens du sang se partagent entre cousins, entre frères, entre tantes. Toutefois les parents d'hier deviennent aisément les ennemis de demain sitôt que l'intérêt ne concorde plus. Être membre d'une famille royale rend la charge si lourde, privilégiés mais jamais libres, toujours emprisonnés par le monstre qu'est le bien suprême du Royaume, il n'est pas si doux de jouir du sang bleu qui coule dans leurs veines.
Dom Juan"Tous les vices à la mode passent pour vertus." ⊱ Ce sont les plus anciennes familles, pas forcément les plus fortunées. Ce sont aussi parfois ceux qui parviennent à s'annoblir de par le Roi ou par leurs propres moyens, parfois par le mensonge le plus effronté. Des noms célèbres, d'autres grands inconnus devant l'éternel, comtes, marquises, chevaliers, duchesses... mais tous partageant la notion de supériorité avec une générosité rare. A eux le droit de se targuer d'un honneur dont les autres ne peuvent supporter la charge, de s'abîmer dans des divertissements qui aliènent leur volonté et leur hargne guerrière. Toutefois le sang doit toujours être versé, doit défendre le Royaume car c'est là le rôle fondamental qui leur est attribué. Aussi les apparences de l'insouciance, de la frivolité qui s'attachent à l'aristocrate n'en restent pas moins dangereuses, et la morsure n'en serait que plus profonde pour l'inconscient qui oublierait que ce sont eux qui se targuent du pouvoir.
L'Avare"Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger." ⊱ Les indispensables, et pourtant toujours si dénigrés. Jamais assez éduqués, jamais assez riches, et surtout, surtout, jamais assez dignes, assez méritants. En somme le mépris est la seule chose qui leur est due et c'est pour cela que leur revient la dure vie de labeur, d'impôt et de soumission. Ils sont pourtant l'essentiel de la population, ce sont eux qui permettent au Royaume de vivre, de lutter contre ses trop nombreux ennemis. Artisans, bourgeois, simples marchands, bouchers, ou commis, ils vivent sous la lourde férule de la noblesse et du clergé, survivent plutôt. Leur voix ne demande pourtant qu'à être entendue... Elle s'agite et parfois éclate comme on l'a déjà vu par le passé, mais toujours on lui rappelle durement sa place. Un jour peut-être que cela changera.
Le Tartuffe"Ah ! pour être dévot, je n'en suis pas moins homme." ⊱ C'est le don de l'âme, la supériorité du culte, le devoir de chasteté et de célibat. Le privilège de pouvoir s'élever, d'aborder les plus grands. Ce sont eux qui possèdent la sagesse et le savoir divin, la connaissance du repentir. Ce sont aussi eux qui s'occupent des registres d'Etat civil et doivent assistance aux miséreux et malades. Leur mission est indispensable pour le bien-être du Royaume. Cardinaux, évêques, abbesses, simples prêtres, ils veillent sur la constance de la Providence, sur la bonté du Très-Haut, mais aussi sur l'édification morale et spirituelle. Du moins en théorie. Pour d'autre ce n'est jamais qu'un moyen comme un autre de parvenir aux plus hautes sphères, et de jouir d'une autorité qu'ils n'auraient peut-être jamais obtenue en poursuivant leur simple vie. C'est le moyen de s'élever au plus haut, au plu proche de Dieu pour tout un chacun ou presque...
Les Plaideurs"L'un veut plaider toujours, l'autre toujours juger." ⊱ Pour le pouvoir, souvent, voire toujours. Ce sont les serviteurs de l'état, les petites mains du gouvernement. Ambassadeurs, grands ministres ou secrétaires d'Etat, ce sont eux qui mettent en oeuvre les volontés de leur maître. On les dit pantins, incapable de penser pour eux-même, il en existe pourtant certains qui savent parfaitement où trouver leur intérêt et le moyen d'atteindre si ce n'est la gloire au moins la puissance et la fortune. Ils oeuvrent au grand jour ou bien dans l'ombre, une ombre immense qui émane du souverain, qui les abrite ou les étouffe. Intriqué dans les fils du pouvoir, ils peuvent toutefois en actionner quelques bras si le besoin s'en fait sentir.
Les Illustres fous"Il y a plus de fous que de sages, et, dans le sage même, il y a plus de folie que de sagesse." ⊱ Les parias, les rejetés, ceux que l'on voudrait voir disparaître mais reviennent encore et toujours. Ceux que l'on regarde sans trop oser, qu'on envie parfois étrangement pour la liberté qu'ils osent s'octroyer envers et contre toutes les règles, toutes les lois, tous les dogmes. Voleurs, prostituées, assassins, faussaires, on les accuse de gangrener l'ordre qui règne, de fragiliser ce qui a été si difficilement construit. Eux s'en moquent, personne ne se soucient véritablement d'eux, personne ne les aidera, ou ne les plaindra s'ils disparaissaient. Ils n'ont besoin de personne d'ailleurs, la société des truands qui s'est établie depuis des temps immémoriaux fonctionne, et fonctionne bien. Chacun sa place chacun son rôle, c'est leur ordre à eux, leur cosmos et tant pis si les autres en souffre. La hiérarchie elle tient, enfin elle tenait. Maintenant que l'ancien Roi des gueux est mort, il en faut un nouveau, et des histoires de vengeance et d'ambition fait que la Cour des miracles se dévore de l'intérieur.
Le Cid"Que peut-on m'ordonner que mon bras n'accomplisse ?" ⊱ Ils vivent au fil de leur lame, leur amie, leur soeur, leur lien avec la vie. Capitaines, Lieutenants, ou simples soldats, ils connaissent les affres de la guerre et de la mort, ils se soutiennent entre compagnons d'armes, s'identifiant à un régiment qui devient leur nouvelle famille. Ils vivent donc bien plus avec leurs frères qu'avec leur épouses, leurs enfants et sont toujours les premiers à partir, que ce soit sur le front, ou au-delà. En guerre ils côtoient la mort, mais sans elle La vie de soldat est malheureuse, il faut bien le dire, on s'ennuie ferme, on tente de se divertir sans trop de succès. Et le plus souvent on devient un filou sans foi ni loi, à la rapière qui démange à force de ne point s'escrimer. Le prix de l'ennui pour quelques rares moments d'excitation intense, quelques opportunités d'atteindre la gloire éternelle et la mémoire des hommes... Peut-être n'est-ce pas trop demandé.
Le Malade imaginaire"Voilà ce que c'est que d'étudier, on apprend à dire de belles choses." ⊱ Ils détiennent la connaissance, la puissance du savoir. Ils connaissent la rhétorique, leurs maîtres latins, leur lettres classiques, ils maîtrisent le discours à l'excellence et s'enferment des heures durant dans leur bibliothèque. L'étude est leur lieu de prédilection, les livres leurs meilleurs alliés, quant à leurs pairs... ils sont leurs pires ennemis. Médecins, théologiens, apothicaires, scientifiques, tous à un moment donné ont dû suivre des études, ou ont dû au moins se plonger dans la recherche de connaissances et s'y perdre.
Les Visionnaires"Plusieurs sortes d'esprits Chimériques ou Visionnaires, qui sont atteints chacun de quelque folie particulière." ⊱ A eux le Parnasse, les inspirations éthérées des muses. Ils embelissent la vie qui parfois est si laide à regarder, ils la transcendent de leur regard par le biais de leur art. ce sont les comédiens, les musiciens, les peintres qui font du monde une scène à la gloire du souverain. Ils n'en demeurent pas moins des esprits libres et rêveurs qui vont et viennent à leur envie. Ce qui compte c'est leur pratique du cosmos, le reste n'est qu'accessoire, surtout quand on se trouve enfin sous la protection d'un plus grand et plus fortuné que soi.
Le Maître valet"Hélas, qu'on dit bien vrai ! tel maître, tel valet." ⊱ Servitude et salaire, voilà ce qui caractérise une grande part de la population. Au service d'un autre, leur vie propre disparaît le plus souvent derrière celle de leurs maîtres. Ils doivent être ombres, sans disparaître, toujours prêt, toujours là. La faute leur revient si tout ne se déroule pas comme on l'avait souhaité. Toutefois il y a des avantages à servir, et le plus souvent on prend pour soi l'honneur du maître. Aussi certains valets ou femmes de chambre sont aussi méprisants que ceux qui les avilissent. Même au sein de la servitude la préséance se respecte.