Partagez | 

 Grande Mademoiseeeeelle !


Lun 18 Jan - 18:38

Anne Marie Louise d'Orléans


   

   
Métier/Titre(s) : dite la Grande Mademoiselle, Première Princesse du Sang, Petite fille de France, Duchesse de Montpensier
   Âge : 39 ans en 1666
   Origines : Françaises et Italiennes
   Langue(s) parlée(s) et niveau de maîtrise :  Bon Italien
   Alphabétisation : Excellent
   Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
   Situation: Célibataire éternelle
   Date de naissance : 29 mai 1627
   Religion: Catholique
   Groupe : Cinna
   Personnage ayant existé?: oui
   Avatar : Marlene Dietrich


   
Le Miroir ...

   
Mademoiselle, pour toute convoitée qu'elle fut, n'était pas "belle". Ni "moche". "Disgracieuse" est plus exact. Un peu plus petite que la moyenne, elle a pour elle un port remarquable, bien que peut être teinté de virilité. Pourrait-on la dire épaisse ? Légèrement, mais d'un petit embonpoint propre à donner mille grâces aux femmes en ce temps, le menton lourd, un visage long et pointu. Mademoiselle est semblable à son père dont elle a hérité, par malchance ?, d'un regard fin et sombre, d'une bouche rouge et étroite... un air secret, fourbe si l'on veut dire les choses pleinement, mais ce visage, dont la colonne vertébrale est l'imposant héritage nasale de Bourbon, sait s'animer de douceur en un sourire franc. De sa mère la Grande Mademoiselle n'a pas grand chose, si ce n'est la blondeur et la rondeur des formes, épaules tombantes, mains tendres et potelées, délicates, teint frai. Finalement, rien de vraiment remarquable dans la tournure de cette illustre princesse. Un femme de son temps, aux atouts et aus défauts. Elle eut pu réhausser l'éclat que la nature ne lui avait pas donné à sa naissance en jouant d'hallure, de fards, de pierreries. Rien de tout ça chez elle, coquette de façon pratique et parce qu'elle fut toujours consciente de son rang. Toujours fort bien mise en cour, toutes perles et diamants dehors, exibant brocarts et satin chatoyants, on chuchotait dans les galeries que Monsieur son cousin l'habillait de robes que lui même eut aimer porter....
   

   
... n'est pas le reflet de l'âme

   
... Car c'est certainement Monsieur qu'elle aprécit le plus dans cette cour où, au demeurant, Mademoiselle n'est pas très appréciée.
Est elle heureuse ? Qui sait... elle est, en tout cas, sensible. Touchée. Pensive. Mais pourquoi le montrer ? Ce serait indécent ! Mademoiselle est frondeuse, qui court le pays et joue les marquises pleines d'esprit. Piquante, rieuse, elle se moque, de tout et de tous. C'est du vif argent, un croquis qu'il faut vite tracé car à peine on veut la regarder à nouveau qu'elle n'est plus là.
Mademoiselle a laissé des mémoires, soucis d'une femme qui sait avoir fait mille comédies et choses exceptionnelles autant que devoir de celle qui a conscience, et s'aime, en première dame partout où elle parrait. Et sinon, elle ne se montre pas ! Consciente effectivement. Elle comprend, la demoiselle ! C'est un esprit fin, affiné par la solitude. Le manque de sa mère, manque d'un père qui l'a guère considéré, voire qui l'a jalousé. Manque d'un amour qu'elle s'est refusé s'il ne convenait pas à sa fierté. Manque d'une stabilité qu'elle na jamais connu. Elle se sait peu appréciée, car outre ses richesse qu'on envie, elle sait être froide, milieu de cour oblige.
Elle pourrait avoir un fond d'aigreur, mais tout cela est largement balayé par son exentricité. Elle n'en fait souvent qu'à sa tête quand elle sait ne pas avoir à réfléchir à son rang. Mademoiselle a l'esprit fin, bouillonnant mais pas brouillon. C'est un soleil, n'en déplaise son cousin, déjà brillant et sujet d'attention à sa naissance, elle brûle au midi de sa vie, dans les cris de jois, la tempête de la désobéisance. Et même lorsque vint la maturité on sentait Mademoiselle prête à éclater de nouveau, avec la soudaineté et la force d'un feu de broussaille mal éteint, désinvolture et audace tout avant. Femme de coeur, femme de tête, elle est aussi engagée que pragmatique dans les contextes troublés. Apès tout... on peut toujours gratter les fonds de tiroirs dans la panique pour récupérer un peu... un peu plus que ce qu'on a déjà, non ? Même quand on s'appelle Anne Marie Louise d'Orléans et que dès la naissance on se trouve l'héritière la plus fortunée et la plus convoitée du Royaume...

   
   


Dernière édition par La Grande Mademoiselle le Lun 18 Jan - 18:52, édité 1 fois
Invité
Invité


Lun 18 Jan - 18:46

On naît tous un jour ...


Il faut maintenant nous raconter son histoire cher/ chère ami(e), votre personnage est-il né dans le foin fraîchement coupé ou dans un vase de porcelaine? A-t-il été aimé ? A-t-il aimé en retour ? Il a grandi, évolué, il s'est épanoui dans un environnement stable ou chaotique. Il est peut-être fils de noble ou fille de bourgeois, mais qu'importe, et son passé, son enfance, sa naissance, seront toujours inscrits en lui pour son plus grand bonheur ou à son grand désespoir ! Dans tous les cas au plus grand amusement de la cour. 25 lignes sont imposées dans cette partie.

texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Invité
Invité


Lun 18 Jan - 18:50

Ôtez le masque !



Prénom (Pseudo) : Alexis-Antoinette † Âge : 20 ans † Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? converti de façon conssentante par la boss† comment trouvez-vous le forum ? il est bien ! † Le code du règlement :Code... ? † Une citation/ phrase à mettre sous le vava (qu'on mette avec l'image de votre groupe Very Happy) "Je suis un vieux boudoir plein de roses fannées ; où git tout un fouillis de modes surannées" † Un dernier mot ? be ready.

Invité
Invité


Lun 18 Jan - 19:33

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

C'est que tu me fais attendre spèce de vieille peau royale

Vivement vivement que tu finisses enfin ta fichette

En attendant la bienviendue chez nous :aaah:

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4138
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Mer 20 Jan - 0:57

Enfin bienvenue ! Depuis le temps que Monsieur nous fait languir nétoiles
J'ai hâte de lire l'histoire car le début de ta fiche me plait déjà beaucoup

_________________________

QUELQUE CHOSE APPROCHANT COMME UNE TRAGÉDIE† Un spectacle ; en un mot, quatre mains de papier. J’attendrai là-dessus que le diable m’éveille.  (c) P!A
Comédienne aux 1001 masques.Comédienne aux 1001 masques.
Titre/Métier : Comédienne
Billets envoyés : 1035
Situation : Officiellement célibataire, officieusement passe un peu trop de temps chez Gabriel de La Reynie
Crédits : AvengedInChain / P!A

Voir le profil de l'utilisateur

Mer 20 Jan - 13:30

Bienvenue parmi nous et bon courage pour le reste de la fiche nétoiles
Invité
Invité


Mer 20 Jan - 14:02

Bienvenue!!!
Avec Madeleine, je dirais bien, enfin, si la qualité ne rattrapait pas le temps d'attente, mais en tous les cas, bon courage pour la continuation de ton histoire (que j'ai hâte de lire, parce qu'avec un personnage comme la Grande Mademoiselle, je sens que la lecture sera trèèèès intéressante!!)

Invité
Invité


Mer 20 Jan - 19:49

Bienvenue sur Vex Very Happy ! Hâte de lire la suite de ta fichette très très bien écrite Wink !
Bas les masques !
Bas les masques !
Titre/Métier : Comédienne de la troupe des Italiens
Billets envoyés : 143

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 26 Jan - 10:23

Merci bien à vous tous mes amis Very Happy work in progress comme on dit ! Vous me mettez la pression ahah !
Invité
Invité


Mar 26 Jan - 10:48

Bienvenu et bon courage dans la rédaction Smile
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Jan - 16:44

Bienvenue cousine fan attitude

Dépêche toi de finir ta fiche et de venir t'amuser sur le forum ^^

Invité
Invité


Ven 4 Mar - 21:54

Bienvenue, avec un peu de retard ^^
Invité
Invité


Aujourd'hui à 15:34

Contenu sponsorisé

Grande Mademoiseeeeelle !

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Les Fiches de Présentation-