Partagez | 

 GROUPES DU FORUM


Mar 5 Juil - 16:59

Le Salon de la Rue Payenne

Dans ce salon très huppé, la Marquise d’Espard reçoit un panel très choisi d’invités de la meilleure compagnie. Y être reçu est un honneur, en être un membre régulier une véritable sacralisation… C’est une véritable Cour en miniature qu’entretient la belle Jeanne d’Espard, considérée comme étant la « Reine de Paris ».

Ce salon, qui attire l’envie de tous ceux qui n’y sont pas conviés, qui brille au firmament de ce qui se fait de plus fin, de plus délicat dans toute la capitale est particulièrement en vue. En un mot, c’est LE lieu où il faut être vu. On y croise des intellectuels et artistes très en vue, de grands noms… Mais c’est également un formidable observatoire de la nature humaine et des vices de chacun.  

Car dans ce temple du bon goût, si tout brille et si tout reluit, les âmes sont aussi noires qu’ailleurs, plus peut-être. Car un tel salon coûte cher. Y paraître aussi. Sans parler de l’entretenir. Derrière les sourires amènes, le mépris affiché de l’argent, valeur bourgeoise, voire l’exaltation des vertus pour certains dévots, se cachent en fait des puits de noirceur. Rue Payenne on affiche bien, mais tous les moyens sont bons pour gagner de quoi tenir son rang… Ou se débarrasser des mieux placés. Tout y est façade, et c’est l’envie qui est moteur.

Voir les prédefinis


Dernière édition par Deus ex Machina le Jeu 7 Juil - 15:57, édité 3 fois
avatar
Billets envoyés : 104

Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 7 Juil - 15:50

Le Salon de la Rue Ste Anne

Nouveau venu dans les salons parisiens, le salon des époux Capelle a réussi en peu de temps à se tailler la part du lion. On y accepte bien plus largement que Rue Payenne, et on y est libéré des exigences de naissance et pour cause : Blandine et Octave Capelle sont des financiers (ce qu’on considèrerait en face comme de vulgaires parvenus.) Ce salon, Blandine Capelle y a consacré des jours et des jours d’attention et l’a développé avec une grande patience pour lui donner une importance de plus en plus grande dans la capitale et en faire, peu à peu, un incontournable.

On y croise des financiers comme les Capelle, une noblesse un peu moins bien placée que dans la Rue Payenne, des aventuriers. L’argent y est passion commune et moyen d’accéder au pouvoir, et on y conclut des affaires parfois très lucratives entre deux bons mots. Les membres de ce salon savent garder la tête froide pour parler affaire. Ici ce n’est plus à coup de bons mots que l’on s’assassine mais en faisant faire faillite ou banqueroute, ce n’est pas les réputations que l’on attaque mais les biens. L’ambition y est point de ralliement. Tous ces membres ont un but à atteindre, un but quasi inaccessible.

Les prédefinis c'est par ici!


Dernière édition par Deus ex Machina le Jeu 7 Juil - 15:56, édité 1 fois
avatar
Billets envoyés : 104

Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 7 Juil - 15:51

Le Salon de la Rue Férou

Mal connu, tant des services de police que du reste de la capitale, le salon tenu par Manon Chénier Rue Férou est pourtant de plus en plus fréquenté. Là, plus question de discussions stériles pour l’amour de la conversation ou d’intérêts bassement matériels. On s’y élève dans de hautes sphères inaccessibles aux personnes trop terre-à-terre, et quand on y prononce des mots tels que Liberté, c’est toujours à l’idée pure que l’on se réfère. Un non-initié attraperait facilement le tournis au contact de ces idéalistes, trop enthousiastes, trop brûlants de leurs grandes idées. Tous sont habités par un projet grandiose, et tous sont prêts à refaire le monde. Ils ne rêvent que tabula rasa et émeutes, nouveaux systèmes et Justice…

Bien sûr les idéaux ne préservent pas des petites mesquineries, coups bas et autres gentillesses d’usage dans les bons milieux. Mais dans l’ensemble, ces petites chamailleries ne résistent jamais très longtemps à leur grand élan réformateur… En revanche la moindre divergence intellectuelle y prend parfois des proportions impressionnantes, malgré l’arbitrage pas toujours très impartial de Manon Chénier.

Sans compter que ce tout nouveau salon attire les jalousies de certains autres. La belle marquise d’Espard qui pourtant avait regardé de haut, avec un petit sourire méprisant, cette fille de rien monter sa pâle copie de ce que devait être un Salon, voit maintenant avec une rage inquiète certains de ses habitués passer à l’ennemi ! Et combien de temps faudra-t-il encore avant que la police à son tour ne vienne y jeter un œil inquisiteur ?

Pour adopter un révolutionnaire, cliquez ici


Dernière édition par Deus ex Machina le Jeu 7 Juil - 15:58, édité 1 fois
avatar
Billets envoyés : 104

Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 7 Juil - 15:52

Le Pavé

Ils ne sont d’aucun salon, et pour tous ces jolis messieurs et ces belles dames qui passent leurs après-midi à discuter dans les fauteuils de Mesdames d’Espard, Capelle et même dans une certaine mesure Chénier, ils n’ont guère d’importance. Et pourtant il n’en est pas un qui puisse s’en passer, pour une raison ou une autre. Le peuple de Paris, divers, compte aussi bien des domestiques, plus ou moins fidèles, que des empoisonneurs, des apothicaires, des voleurs…  On pourrait les croire vils, mais ils ne le sont pas plus que leurs maîtres : après tout, la seule différence entre les Grands et les petits, c’est que ces derniers ne dissimulent pas dans la soie et la gaze leurs perversions !

Essentiel, le petit peuple de Paris. Il faudrait bien se garder de les sous-estimer, car finalement, ils sont la base qui soutient le fragile édifice social ! Leurs intérêts sont bien différents de ceux des grands : subvenir à ses besoins, parfois au jour le jour, améliorer l’ordinaire, ne pas s’attirer d’ennuis… Finalement, l’essentiel, débarrassés de toutes les superfluités dont sont esclaves les habitués des salons.

le petit peuple, c'est par là!
avatar
Billets envoyés : 104

Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

GROUPES DU FORUM

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les groupes du forum
» Les groupes du forum
» Les groupes du forum
» Les groupes du forum
» Quartiers et groupes du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: In Medias Res :: La Charte Royale et le contexte :: Groupes et Annexes-