Partagez | 

 Badineries contestataires


Mar 5 Juil - 17:18

badineries contestataires




Derrière le double-battant rabattu des portes du Salon de Manon Chénier, un bourdonnement régulier ponctué d’envolées sonores perce. Au bout du couloir, André-Joseph Chénier, le maître des lieux, raccompagne son visiteur, un éminent économiste, comme lui.
-Eh bien, fait remarquer l’invité en enfilant avec l’aide d’un valet son manteau et en enfonçant sur sa tête le chapeau qu’on lui tend, c’est que le ton monte chez madame votre femme, mon ami ! Qu’est-ce qu’on y fait donc, on s’y dispute sur la couleur de soie à porter cet hiver ?
-Sans doute, sans doute, répond l’hôte d’un ton débonnaire. Madame mon épouse est un caractère fort entier, et aime à choisir ses amis de même… Ils font un tout d’un petit rien !

A cet instant, traversant la double cloison, un cri enthousiaste leur arrive presque distinctement :
« Eh bien, alors, MORT A L’IMPOT !!! »

Effaré, le pauvre petit économiste prend la cane que lui tend le serviteur embarrassé et se précipite vers la sortie, suivi par Chénier qui tente de dédramatiser la situation.


avatar
Billets envoyés : 104

Voir le profil de l'utilisateur

Badineries contestataires

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des profs contestataires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Salons :: Hôtel de la rue Férou :: Salon public-