Partagez | 

 Rapport disciplinaires et autres missives


Jeu 1 Sep - 19:22

De Gabriel de la Reynie à Auguste de Villiers, le 20 août

« Monsieur,

Auriez vous des troubles de la mémoire? Je me permets de vous rappeler que j’ai accepté d’intercéder entre votre faveur en échange de votre pleine et entière coopération avec mes services. Sans quoi je vous livrais soit à la lame vengeresse d’un père fou de rage soit au confort, très relatif lorsque je le souhaite, d’une geôle de la Bastille.

Comme vous pouvez aisément le constater, j’ai tenu la part de mon engagement. Je m’attends donc à ce que vous teniez la votre. Sans quoi, je me verrais obliger de sévir. Et ne pensez pas une seconde que j’hésiterais. À moins bien sûr que vous ne soyez affecté par une sénilité précoce, causée par une vie de débauche, je remplacerai alors charitablement la prison par l’hospice.

En espérant avoir, incessamment, de vos nouvelles.

G. de la Reynie.
»

_________________________
Le sage guérit de l'ambition par l'ambition même.
That door should be half its height so that people can only approach me in my office on their goddamn, motherfucking knees
Dura Lex, Sed Lex
Dura Lex, Sed Lex
Billets envoyés : 182
Situation : célibataire par intermittence

Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 1 Sep - 23:07

(La lettre est griffonnée, plutôt qu'écrite, d'une écriture assez brouillonne -sauf la dernière phrase- mais sur du très bon papier, pliée de travers, mais bien scellée, bref, ni très soignée ni non plus un torchon.)

Paris, le 25 août.

Nul besoin, Monsieur, de vous montrer si insultant ou de vous abaisser à proférer de telles menaces pour vous faire entendre. Votre ironie est tout à fait déplacée, savez-vous ? Quoique l’ironie soit encore un concept trop délicat pour qualifier vos insinuations sans aucune délicatesse.

Pour en venir à ce qui vous intéresse, j’attendais d’avoir des informations suffisamment intéressantes pour vous les communiquer. Bien que je ne doute pas que vous vous passionniez pour les récits les plus sordides et triviaux, j’ai pris la liberté (sans doute abusive au vu de votre dernière missive) de vous priver du récit détaillé des débauches pratiquées dans les « cercles à la moralité douteuse »… Je pensais naïvement que ce genre de contes n’intéressait pas particulièrement votre police. (Que voulez-vous, même chez les gens sans aucune mœurs ni valeurs, on ne conspire pas tous les jours et le banditisme à grande échelle reste marginal ! Il faut varier, voyez-vous et visiblement la mode n’est pas en ce moment à ce genre de divertissement.) Vous faut-il vraiment un rapport heure par heure ? Je peux vous le fournir, mais ce ne serait que d'un intérêt très relatif. A moins que vous ne vous en délectiez..?

Tout cela pour vous dire, Monsieur, que je vous donnerais des informations lorsque j'en aurais. Et si vous m'enfermez vous n'en aurez pas du tout. A vous de voir si vous les voulez vraiment.

Veuillez croire en l'expression très sincère de mes sentiments les plus respectueux,
Auguste, vidame de Villiers.
Bouche de miel, cœur de fiel Bouche de miel, cœur de fiel
Titre/Métier : Vidame de Villiers
Billets envoyés : 117
Situation : Marié, mais jamais trop longtemps

Voir le profil de l'utilisateur

Sam 3 Sep - 15:39

Lettre de gabriel de le Reynie à Auguste de Villiers :

« Vidame,

Attendre d’avoir des informations est une chose, ignorer les ordres qui vous ont été donnés de rendre compte de vos activités, en est une autre. Vos excuses ne me trompent pas et ne peuvent cacher un manque évident de collaboration. Je vous prie donc de donner vos informations, et n’oubliez pas que j’ai le moyens de les vérifier. Je vous déconseille donc les fables.

Je ne vous crois pas stupide au point de penser que l’emprisonnement est mon seul recours contre vous. Et je ne vous crois pas idiot au point d’estimer que je menace les gens en vain et dans le vide. Ma patience est peut être importante vidame, mais elle n’est pas sans limite.

En attente de vos nouvelles,

Gabriel de la Reynie
»

_________________________
Le sage guérit de l'ambition par l'ambition même.
That door should be half its height so that people can only approach me in my office on their goddamn, motherfucking knees
Dura Lex, Sed Lex
Dura Lex, Sed Lex
Billets envoyés : 182
Situation : célibataire par intermittence

Voir le profil de l'utilisateur

Sam 3 Sep - 16:53

"Monsieur,

Je vous remercie de vos compliments, même s'ils n'ont pas d'autre visée que de faire de l'intimidation. Cela dit, en passant, je note que vous en avez pris conscience et espère que le ton de vos lettres s'améliorera en conséquence. Mais trêve de bavardage, pusiqu'apparemment en bon fonctionnaire pointilleux que vous êtes ce genre de considérations vous passe très loin au-dessus de la tête. Et puisqu'il n'y a visiblement pas moyen de faire autrement, venons-en donc à ce qui nous intéresse.

Vous me dites dans votre lettre précédente que vous avez les moyens de vérifier ces informations. J'en déduit, de fait, que vous m'avez fait suivre, où que vous comptez le faire. A votre guise, d'ailleurs cela m'arrange, j'économiserais ainsi beaucoup de temps, de patience et d'encre. Ce que vous voulez savoir, demandez-le, Monsieur, à vos sbires, cela vous épargnera également des échelons (vous savez que l'information va plus vite lorsqu'elle est moins relayée).

Sur ce, je vous souhaite, Monsieur, une très bonne et très agréable soirée.
Auguste de Villiers.

Bouche de miel, cœur de fiel Bouche de miel, cœur de fiel
Titre/Métier : Vidame de Villiers
Billets envoyés : 117
Situation : Marié, mais jamais trop longtemps

Voir le profil de l'utilisateur

Sam 24 Sep - 14:48

« Vidame,

Devoir organiser un lâché de créancier pour obtenir votre collaboration, que vous m’aviez ultérieurement promise, était fâcheux mais nécessaire. Plus fâcheux que nécessaire. J’espère que vous avez conscience que cette action lourde de conséquence pour vous ne m’a pas prit longtemps à organiser. Et ce n’est qu’un exemple, finalement mesuré, du pouvoir de nuisance que je possède. Autant dire que le chemin jusqu’à l’embastiellement, est particulièrement long. Et douloureux pour vous. Quand à moi cela me laisse relativement indifférent. face à votre puérilité j’ai aussi était tenté de contacter votre père. Mais monsieur le comte mérite sans doute d’être laissé en dehors de vos histoire. Dieu sait ce que cet homme mérite un meilleur fils. Et de toute évidence, il n’a pas été capable de vous maitriser hier, donc il ne vous maitrise pas plus aujourd’hui.

Vous l’avez compris, ceci est votre dernière chance. Aussi, vous avez jusqu’à la fin de la semaine pour transmettre à mon administration un rapport intéressant et juste. Sans quoi, je sévirais.

Vous m’avez fait perdre et mon temps et ma patience vidame. Et les deux sont plus précieux que vous ne l’imaginez.

À Dieu,
Gabriel de la Reynie »

_________________________
Le sage guérit de l'ambition par l'ambition même.
That door should be half its height so that people can only approach me in my office on their goddamn, motherfucking knees
Dura Lex, Sed Lex
Dura Lex, Sed Lex
Billets envoyés : 182
Situation : célibataire par intermittence

Voir le profil de l'utilisateur

Dim 23 Oct - 20:51

Monsieur le Lieutenant Général,

Un lâcher de créanciers ! Vraiment ! Vos méthodes sont révoltantes, tout à fait indignes d’un représentant de la Couronne. Vous vous conduisez comme un vulgaire prêteur à gages ! Mais passons, je ne doute pas qu’on vous en ait déjà fait la réflexion, et par ailleurs je doute que dans votre cas on puisse attendre la moindre repentance. Quant à la mienne, que vous espérez peut-être, je vous informe que vous n’en verrez jamais la couleur, et ne vous fais pas l’offense de développer plus avant le sujet, ni de nommer pour ce qu’elle est votre stratégie – du chantage, et rien de plus, et d’une sorte telle que toute personne ayant une vague notion de ce qu’est l’honneur rougirait de l’employer ! Enfin, j’aimerais souligner pour vous, parce qu’apparemment cette idée vous est encore étrangère, que je suis un adulte responsable, et bien fâché de devoir le coucher par écrit pour que vous l’acceptiez. Aussi, je vous demanderai de bien vouloir ne pas mêler mon père à tout cela. Ceci également dans votre intérêt : cette vexation mesquine pourrait bien se retourner contre son auteur. Voulez-vous vraiment faire voir ainsi les ficelles de votre renseignement, si peu glorieuses ?

Mais puisque vous n’êtes apparemment pas là pour lire de la morale, et que vous m’avez si bien forcé la main, vous trouverez-ci joints mes rapports. Il se peut que les dates soient imprécises dans certains cas : pas par négligence, mais certains faits ne peuvent s’expliquer que par d’autres qui leur sont de beaucoup antérieurs et je n’avais pas jusque-là l’habitude de tout épingler. Mais la chronologie est en tous cas strictement respectée. Enfin, je vous précise encore que ces renseignements sont des faits neutres. Il ne s’y mêle aucune ressentiment personnel, et ce n’est certes pas ma faute si le nom de M. de Camjac apparaît à –au moins- trois reprises. Il m’a semblé que cet éclaircissement n’était pas superflu.

J’espère que vous vous en satisferez : je n’ai pas mieux à proposer, et je vous donne ma parole que je n’ai aucune autre information, cette fois-ci, que je vous aurais celée.
Enfin, et formellement, je vous prie par avance d’écarter toute réflexion désobligeante concernant ce document. Je n’ai pas été habitué à rédiger des rapports de police, n’en ai jamais eu entre les mains, (et je n’ai pas besoin que vous me communiquiez un modèle) et par conséquent, il ne respecte sûrement pas vos codes. Vous vous en accommoderez.

En espérant que vous vous satisferez de cette réponse,
Auguste de Villiers

Bouche de miel, cœur de fiel Bouche de miel, cœur de fiel
Titre/Métier : Vidame de Villiers
Billets envoyés : 117
Situation : Marié, mais jamais trop longtemps

Voir le profil de l'utilisateur

Aujourd'hui à 15:36

Contenu sponsorisé

Rapport disciplinaires et autres missives

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: De l'autre côté du miroir :: Dans vos papiers à lettres-