Partagez | 

 LOUIS XIV DE FRANCE ♣ Je ne demande pas, j'ordonne

MessageAuteur

Sam 25 Aoû - 19:53

LOUIS XIV DE FRANCE



Métier/Titre(s) : Sa Majesté le Roi de France et de Navarre
Âge : Vingt-sept ans
Origines : Navarro-italiennes par son père, germano-espagnoles par sa mère
Langue(s) parlée(s) et niveau de maîtrise : Excellent espagnol, petit latin et bon italien
Orientation sexuelle : hétérosexuel
Situation: Marié à Marie-Thérèse d'Autriche et père d'un petit garçon, Louis
Date de naissance : 5 septembre 1638
Religion: catholique
Groupe : Royauté
Personnage ayant existé?: Étonnamment, oui !
Avatar : Benoît Magimel, dans Le Roi Danse

Le Miroir ...


" Cela vous sied à ravir, Votre Majesté !" s'écria le couturier, espérant profondément que le roi lui offre une pension plus élevée pour ces menus compliments distillés à larges plâtrées. Louis ne lui adressa pas un regard. Les yeux posés sur le miroir en pied devant lui, le jeune roi admirait sa nouvelle toilette. Les compliments hypocrites de son tailleur ne l'atteignaient pas, trop habitué à entendre les courtisans vanter ses mérites à corps et à cris. Mais, en effet, Louis était beau. On le disait même le plus bel homme du royaume de France ! Un visage aux traits fins et charmants, des yeux d'un bleu d'acier qui faisaient fondre les plus belles femmes de la Cour, une bouche aux lèvres qui avaient déjà embrassé tant d'amantes. Il fit un quart de tour sur lui-même, admirant le vêtement sous toutes ses coutures. Le tailleur avait fait un ouvrage de qualité. Cintré dans un habit de brocart d'or et de pourpre au jabot de dentelle fine et bas de soie, Louis resplendissait de toute sa grandeur et de sa majesté. Un corps long et fin, musclé par sa passion pour la danse, des jambes galbées, un pied sûr, une démarche altière, qui pouvait alors penser que quelques années plus tard, il serait accablé de soucis de santé... Louis descendit du piédestal et traversa la pièce, entrant dans sa chambre personnelle. Lorsque la porte fut refermée, il retira l'horrible perruque à bourses qu'il avait été forcé de porter pendant les deux heures qui venaient de s'écouler. Passant devant l'un des nombreux miroirs qui tapissaient sa chambre, le jeune homme de vingt-sept ans lança une oeillade à son reflet, s'amusant de sa propre gaminerie. Il était définitivement plus séduisant sans perruque : ses cheveux couleur caramel lui tombaient sur les épaules en boucles naturelles, donnant un aspect presque juvénile à son visage déjà marqué par le poids du pouvoir et de la décision.


... n'est pas le reflet de l'âme


Le battant de bois d'acajou tourna, laissant place au roi. Tous s'abaissèrent, tant courtisans que domestiques. D'une démarche royale, Louis gagna le centre et, d'un geste de la main, ordonna que la musique commence. Le maître à danser s'approcha et, d'un pied quelque peu tremblant, esquissa la démonstration des pas que son jeune souverain devait mémoriser pour le lendemain soir, anniversaire de sa royale mère. Louis regarda avec intérêt chaque mouvement gracieusement dessiné par le maître à danser, puis tenta de les reproduire. Il s'embrouilla, s'emmêla les pieds, pesta contre son manque d'équilibre, puis s'arrêta. Il reprit contenance, se redressa, puis toisa l'assistance qui retenait son souffle. " Dehors " fut l'unique mot qui sortit de sa bouche. Son visage resta de marbre. Cet unique mot eut l'effet d'un vent de terreur qui souffla dans la grande pièce. Tous les courtisans sortirent en se marchant sur les pieds, craignant la colère royale qu'ils voyaient déjà s'abattre sur leur tête. Un sourire sadique s'esquissa à la commissure des lèvres du souverain. Il adorait les voir tous accourir pour répondre au moindre de ses désirs et le fuir dès qu'il semblait s'énerver. Ce pouvoir, cette grandeur, cette magnificence dans chacun de ses mots, Louis adorait. La moitié de Versailles tremblait lorsqu'il ouvrait la bouche. Et il n'était pas du genre bavard. Il préférait regarder et écouter, pour ensuite prendre ses décisions. Posé, le jeune roi n'avait plus la fougue de sa jeunesse. Il avait appris à être pondéré et réfléchi. Les passions ne pouvaient gérer un aussi grand royaume que le sien. Et la France ne voulait pas d'un rigolo à sa tête. Quelle idée... C'était LUI, la France. Et la France s'incarnait en lui. Son arrogance, son orgueil, son avidité, sa volonté d'avoir toujours plus palliaient un caractère naturellement secret et introverti. Mais il ne fallait pas s'y méprendre. Sous ses airs de jeune homme chétif et impressionnable, se cachait une personnalité royale et parfaitement capable, d'un seul mot, de détruire une vie. Ce pouvoir de vie et de mort sur tout son royaume ne lui était pas encore monté à la tête. Il n'avait pas l'impression d'en user trop. Par contre, il jouait beaucoup de son charisme, de sa prestance et de son éloquence pour faire plier ses adversaires. Tout comme les femmes, dont il appréciait particulièrement la compagnie, malgré l'alliance à son doigt.





Dernière édition par Louis XIV de France le Jeu 30 Aoû - 23:55, édité 8 fois
avatar
Invité
Invité


Sam 25 Aoû - 19:53

On naît tous un jour ...


On connaît tous plus ou moins l’histoire de cet homme qui a changé à tout jamais l’image que le monde se faisait de la France. Il a donné à cette grande puissance ses lettres de noblesse, lui offrant une place au soleil parmi les grands Etats qui se découpaient le monde, il a offert aux arts une place prépondérante et a mis en place la non moins célèbre Etiquette pour régner presque à sa place sur Versailles, ce site majestueux à une vingtaine de kilomètres de Paris et qui reste une preuve immortelle de l’orgueil et de l’ego d’un enfant abandonné trop tôt parmi les requins et qui a très rapidement su comment naviguer son bateau pour échapper aux écueils. Et c’est cette histoire-là, que je vais vous conter…

Louis XIV, dit le Roi Soleil, naît le 5 septembre 1638 au château de Saint-Germain-en-Laye, l’une des très nombreuses demeures royales construite sous le règne de François Ier par l’architecte Pierre Chambiges et lieu de résidence de la Cour jusqu'au déménagement pour Versailles, à la fin du siècle. Il est le fils de Louis XIII, roi de France et de Navarre et de son épouse, l’infante d’Espagne et archiduchesse d’Autriche – parmi ses nombreux titres – Anne de Habsbourg. Par son père, le second souverain de la maison de Bourbon, Louis a les racines italiennes de sa grand-mère, Marie de Médicis, et navarraises de son grand-père, le roi protestant Henri IV. Par sa mère, il porte le sang espagnol de son grand-père, le roi Philippe III d’Espagne et le sang autrichien de sa grand-mère, Marguerite d’Autriche-Styrie. Autant dire que le futur roi de France est un véritable melting pot de ce qui se fait de mieux en matière de famille royale dans le XVIIème siècle européen !

D’étranges rumeurs courent sur sa naissance : on dit qu’il est né avec des dents et a ainsi usé nombre de nourrices, avec son appétit vorace. Sa naissance est vue comme une bénédiction et un miracle, car après près de vingt-trois ans de mariage entre Anne et Louis XIII, aucun héritier ne leur était né en vie. L’enfant est donc surnommé Louis-Dieudonné et titré Dauphin de Viennois, jusqu’à son couronnement. Hélas, il porte bien trop tôt le titre de Roi de France. En effet, Louis perd son père à l’âge de quatre ans et demi – son jeune frère, le duc Philippe d’Anjou, est alors âgé de deux ans et demi – le voyant propulsé au sommet de l’Etat « en couche culottes ». Heureusement, il y a son parrain et ami de la reine, le cardinal Mazarin. Il se charge de son éducation, lui inspirant son goût pour l’art qu’on lui connaît si bien. Parce qu’il n’a pas un élève très assidu et travailleur, le cardinal est bien heureux de constater que le jeune roi s’intéresse beaucoup à la danse, la peinture, l’architecture et la musique. Ne deviendra-t-il pas un grand danseur ? N’encouragera-t-il pas Jean-Baptiste Lully, André Le Nôtre, Louis Le Vau, Hyacinthe Rigaud ?

L’enfance du jeune roi n’est pas de tout repos. A cinq ans, il manque de se noyer. A neuf ans, il contracte la variole et s’en sort miraculeusement, alors que les derniers sacrements lui avaient été donnés. A vingt ans, il manque de succomber à une intoxication alimentaire. Beaucoup de résistance pour un petit bout ! Et puis c’est l’épreuve de la Fronde. La noblesse d’épée et les membres du Parlement s’élèvent contre lui, le forçant à quitter la capitale. Cette épreuve apportera beaucoup à la personnalité et aux idéaux du roi de France : toute sa vie, il s’acharnera à affecter la puissance de la noblesse d’épée et il n’oubliera jamais les difficultés, comme celle de devoir fuir tel un voleur, de voir sa mère vendre ses bijoux pour manger ou bien de devoir dormir sur le carrelage froid d’un château de province. Ces épreuves forgent le caractère du jeune homme qui n’a qu’une confiance très superficielle en sa noblesse, qu’il tient entre ses doigts, tel un oiseau dans une cage dorée. Il instaure l’Etiquette à Saint-Germain-en-Laye, puis à Versailles dès 1682, pour manœuvrer à sa guise chaque pièce sur son jeu d’échec. Il tire selon ses vœux chaque ficelle de ses marionnettes qui se battent sous ses yeux pour obtenir ses faveurs, rien que pour son bon plaisir.

Il met en place l’Etat Absolu, augmente les taxes et répond aux parlementaires sceptiques, le célèbre quoique contesté : « L’Etat, c’est moi ! ». Les dés sont jetés et Louis entre dans la partie. Dans la cour des grands, il navigue en eaux troubles mais sait garder le cap. Excellent navigateur, il met la Cour à ses pieds et l’enchaîne avec de l’or, des promesses et des faveurs. A vingt-trois ans, il est l’incarnation de l’absolutisme. Le pouvoir est dans sa main et la France vit aux battements de son propre cœur, innocente de l’historique qui marquera ce règne, le plus long de l’histoire des monarchies d’Europe. Deux ans auparavant, Louis prend pour épouse sa cousine espagnole, l’infante Marie-Thérèse d’Autriche, le 7 novembre 1659. Le Traité des Pyrénées, éclairant les frontières franco-espagnoles, stipule que le jeune roi de France doit prendre pour femme la fille du roi d’Espagne. Louis accepte presque à contre-cœur, même si la légende raconte qu’il honore son épouse la nuit de leurs noces. Elle lui donnera six enfants, entre 1661 et 1672, dont seulement un atteindra l’âge adulte, l’aîné et héritier du trône qui, cependant, ne règnera jamais. Mais nous sommes en 1665 et Louis n’a qu’un seul enfant en vie. Les deux filles qui lui sont nées, Anne-Elisabeth et Marie-Anne, sont toutes deux décédées un mois après leur naissance, laissant la reine dévastée.

En parallèle de ces Enfants de France, il y a les enfants qui lui sont nés d’amours interdites – celles avec la duchesse Louise de la Vallière. Ils sont deux garçons pour le moment, Charles et Philippe. Et tous deux reposent dans leur linceul, froids à tout jamais. Mais la duchesse est enceinte et l’heureux évènement est attendu pour décembre. Louis espère secrètement, se rattachant au plaisant petit Louis de France, le Dauphin de quatre ans. Car après tout, Louis n’est qu’un homme comme tant d’autres. Sauf que lui, a eu l’immense chance – ou le profond malheur – de naître à Saint-Germain-en-Laye et de porter dans ses veines le sang de deux des plus influentes familles monarchiques d’Europe. Et si il est Louis XIV de France depuis 1661, il reste simplement Louis, à l’intérieur de lui-même. Il est l’homme marié depuis six ans, le père qui a vu mourir tant de ses enfants qu’il aurait voulu voir grandir autour de lui, il est l’enfant trop tôt orphelin de père et trop violemment introduit dans un univers d’adulte, où il n’a pu connaître l’innocence et la candeur de l’enfance. Il est Louis et le Roi-Soleil, l’homme et le monarque, l’ombre et la lumière, l’intimité et le public, le secret et les esclandres. Il est le plus grand souverain d’Europe.



Dernière édition par Louis XIV de France le Jeu 30 Aoû - 23:42, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Sam 25 Aoû - 19:54

Ôtez le masque !



Prénom (Pseudo) : Emmy † Âge : 18 ans † Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? Excellente question What a Facecomment trouvez-vous le forum ? j'aime beaucoup ! Et puis j'ai toujours rêvé d'incarner un personnage aussi important et mégalo que le Roi Soleil, donc c'est absolument farpait WinkLe code du règlement : OK by MonsieurUn dernier mot ? Ça va barder dans les chaumières, Louis débarque What a Face

test rp, un minimum de 300 mots est demandé:
 



Dernière édition par Louis XIV de France le Ven 31 Aoû - 0:44, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Sam 25 Aoû - 22:57

Bonsoir, Sire manitou manitou manitou
Soyez le bienvenu dans votre royaume yeah
Mais si vous en êtes le maître, mon doux prince, votre frère , votre si merveilleux frère câlin en est l'ornement
Je souhaite lire votre fiche, je souhaite vous obéir et vous aimer , non parce que vous êtes le maître mais parce que vous avez un
Permettez moi de me retirer, Sire et de revenir plus tard
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 0:02

Que d'exquises paroles pour me souhaite la bienvenue, Monsieur le Marquis balon
Je vous en remercie !
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 0:23

Ne me remerciez pas Sire, vous êtes le Roi et je ne suis qu'un marquis
Ne demandez pas, ordonnez et j'obéirai mais ne me faites pas de mal s'il vous plaît Crying or Very sad
Mon doux prince , votre frère, est en vacances et rentre jeudi yeah
J'ai hâte de voir votre confrontation fan attitude
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 4:25

Bonsoir mon cher Roi, comment allez-vous?

Cela ma fait plaisir d'enfin vous voir dans la Cour de MOnsieur

Et j'espère que vous allez vous-y plaire Kyaa

Comme Antoine, je reste à votre entière disposition et sous vos ordres

J'ai hate de lire votre fiche mon cher fan attitude
Bonne écriture
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 12:59

Merci de nouveau, Marquis balon
Monsieur Sforza, votre familiarité ne me semble pas être de convenance... Mais nous pardonnerons ce faux pas puisque nous ne sommes pas encore validé ! Nous sommes persuadés de passer d'excellents instants en votre compagnie ! balon

(Vous avez vu, j'imite bien le Nous royal, n'est-ce pas ? What a Face Merci à tous les deux Ducky chéri Physique et caractère rédigés ! Si vous voyez quelque chose à rectifier, n'hésitez pas ! Louis n'acceptera pas une seule critique, mais je crois être plus ouverte que lui What a Face )
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 13:26

Sire, les hommes arrogants ne sont pas très gentils et ne se font pas beaucoup d'amis Crying or Very sad mais vous êtes le Roi manitou et je dois vous obéir et non vous craindre What a Face
Mon pauvre Sforza vient d'en faire les frais :cryyy: :cryyy:

Je voulais vous dire que votre style est incroyable et que j'aime beaucoup votre début de fiche. Je m'en vais et ne vous importunerais plus jusqu'à la fin de votre fiche.
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 13:48

Les hommes arrogants, marquis ? Ils sont bien les seuls, à mon royal avis, à atteindre leurs buts. L'amitié n'est qu'une option dans l’ascension vers le pouvoir absolu. Certes, je suis le roi. Vous ne m’apprenez là qu'une bagatelle Suspect

Merci pour tous ces compliments ! balon Ils me vont droit au coeur Wink
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 13:52

Pardonnez mon euphorie monseigneur manitou
avatar
Invité
Invité


Dim 26 Aoû - 17:49

Votre Majesté...

*Démarche militaire, stricte dans un uniforme masculin, rien de trahirait sa féminité pas même sa voix calme et solennelle, Liam s'incline*

Permettez moi de vous souhaiter la bienvenue Sire et de vous dire par la même occasion que votre début de présentation est en tout point conforme à l'étiquette que vous avez désiré à la cour.

Je ne suis qu'un simple suisse au service de votre Majesté toutefois, mon épée est vôtre... Vous n'avez qu'à ordonner...

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité


Mar 28 Aoû - 19:35

Merci à tous pour cet accueil des plus courtois. Sa Majesté n'oublie pas les coeurs nobles et ne manque pas de les récompenser.

(Merci les copains Wink j'ai une petite question, cependant. Concernant le test RP, dois-je en faire un en rapport avec le forum, ou bien puis-je en récupérer un déjà rédigé ?? )
avatar
Invité
Invité


Mar 28 Aoû - 19:40

Bonsoir Majesté manitou

Il faudra un RP avec votre personnage si possible

Je vous souhaite une bonne rédaction Monseigneur
avatar
Invité
Invité


Mar 28 Aoû - 20:18

Réctification

C'est possible, mais en vue de l'importance du personnage, on préfèrerait un RP pour ce fofo ^^
avatar
Invité
Invité


Mar 28 Aoû - 20:39

*debarque attention tous aux abris !!*

Si je puis me permettre, bien que tu puisses récupérer un de tes anciens RP, étant préférable que tu joues Loulou, n'hésite pas à faire un test RP que tu pourras reprendre par le futur avec un membre ce qui pourra t'aider à rp des ta validation, n'hésites pas a MP dans ce but si besoin Wink
avatar
Invité
Invité


Mar 28 Aoû - 23:27

D'accord ! Merci pour les infos Wink
J'avance à petits pas, mais ce sera bientôt fini !! balon

EDIT : je m'ennuyais hier et je vous ai fait un petit quelque chose balon

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité


Mer 29 Aoû - 11:49

Oh que c'est joli ^^

Malheureusement nous changeons de thème et de couleurs mais elle reste magnifique, n'hésites pas a la poster dans la partie de tout le bazzart graphisme :3

Si tu as besoin d'aide n'hesites pas...
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 22:46

Ravie qu'elle vous plaise Wink Haha, j'ai hâte de voir ce que ça donnera !
Merci pour l'aide ^^ je suis en pleine rédaction de l'histoire de Louis et je m'amuse comme une petite folle, tant j'aime cette époque et cet homme en particulier !
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 23:24

Mais il n'y a pas de soucis ^^

Si nous pouvons t'aider nous en sommes ravis ^^ et Loulou 14 c'est Loulou 14 quoi ^^
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 23:25

Et voilà, histoire rédigée ! Je me suis éclatée à l'écrire, j'espère que vous aurez autant de plaisir à la lire Wink Je ne me suis pas arrêtée sur l'épisode de la Fronde, mais j'ai bien appuyé sur l'importance que cet épisode a sur la personnalité de Louis ! C'est plus le côté humain qui m'intéresse, plutôt que la politique, même si, effectivement, il reste le roi ^^
Voilà, bonne lecture Wink
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 23:39

J'aime beaucoup ^^

Juste, c'est surement un choix de ta part (et Monsieur sera bien mieux placé que moi pour te le confirmer) mais tu ne parles pas du choix de Loulou de faire 'construire' Versailles... Enfin moi je dis ça je dis rien et il est vrai que l'on a pas encore vraiment développé cela dans l'intrigue du forum...

Hâte de voir ton test RP et de pouvoir jouer avec toi ^^ (où plutôt te voir jouer ^^ quoi que ^^)
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 23:43

A toi de me dire si tu souhaites que j'en parle ^^ Ce n'était pas particulièrement volontaire, mais comme la construction commence tout juste en 1665 et que la Cour est toujours installée à Saint-Germain-en-Laye, je me suis dit que pour le moment, ça revêtait peu d'importance ^^ Dis-moi si tu souhaites que j'en parle, je peux toujours rajouter un paragraphe à ce sujet !

Je suis en plein dans la rédaction de mon test RP Wink
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 23:47

Comme tu le souhaites, Louis a déjà beaucoup réfléchit à ce sujet donc ça me paraît important mais c'est comme tu veux ^^ et tu pourras toujours tenir à jour le journal ou du moins l'avancée de ton personnage ^^

Youpi !! ^^
avatar
Invité
Invité


Jeu 30 Aoû - 23:49

Ça marche Wink
Je pense avoir fini dans environ quinze minutes ! Et après, dès que je serai validée, RPPPPPPP !! fan attitude
avatar
Invité
Invité



Contenu sponsorisé

LOUIS XIV DE FRANCE ♣ Je ne demande pas, j'ordonne

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de rang spéciaux
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Les Fiches de Présentation-