Partagez | 

 Un objet des plus précieux... [PV. Erwan Mi-bottes]


Dim 13 Jan - 14:06

On lui avait dit qu'Erwan Mi-Bottes lui serait d'un grand secours pour retrouver ce qu'on lui avait volée.
Un objet des plus précieux, au sens affectif, que son père lui avait offert quelques mois avant de quitter ce monde: son collier de nacre.
Il lui avait été arraché une journée plus tôt en plein Paris, et elle en gardait une vilaine marque rougeâtre au cou.
Louise pensait trouver Erwan dans l'auberge qu'on lui avait indiqué, mais elle avançait prudemment. Les jeunes filles seules dans ce genre de quartier n'étaient pas tellement bien vues... Souvent des prostituées.
Elle portait une grande cape noire, dont le capuchon était rabattu de manière à cacher une grande partie de son visage.

Après quelques minutes de marche, Louise trouva la taverne de la Pomme de Pin. Elle entra tout en retirant son capuchon. L'auberge était déjà pleine de divers pochtrons et criminels, nous n'étions pourtant qu'en plein après-midi... mais après tout, il n'y avait pas vraiment d'heure pour se saouler.
Elle cherchait Erwan mi-bottes des yeux en espérant qu'il serait là. Elle se remémora la description que lui en avait faite son "conseiller" : un nain, avec des cheveux blonds, des yeux bleus, et une mine arrogante... Pas évident de trouver un tel individu au milieu d'une auberge pleine de vie.


-Tu cherches quelqu'un ma jolie ? dit une voix rauque en même temps qu'une lourde main la prenait par l'épaule.

Louise se retourna. Un homme de haute stature, visiblement saoul lui faisait face.

- Je vous prie de me lâcher monsieur.
- Oh ! Une putain qui ne veut pas qu'on la touche ! Vous entendez cela messieurs.


Profitant de ce moment, Louise lui assena une gifle monumentale.
L'homme, surprit, lâcha prise.


- Je ne suis pas une putain ! dit-elle très calmement.

En réalité, Louise était terrifiée. L'homme ne c'était pas calmé...loin de là, encourager par ses camarades de boisson, il d'approchait dangereusement de la jeune fille, le poing serré.
avatar
Invité
Invité


Mar 26 Fév - 18:14

    Il passait peut-être un peu trop de temps dans la taverne de la Pomme de Pin... Un peu trop. D'un autre côté qu'est-ce qu'il y pouvait ? Il n'avait pas grand chose à faire... La mort de la Reine mère avait pour un petit temps gelé les affaires. Elles avaient reprise soudainement pendant tout le mois de février... Et là à la fin du mois... C'était une accalmie. Et Mi-bottes détestait les accalmies. Il espérait qu'elle ne serait pas trop longue, il avait besoin d'argent pour manger, boire et voir les plus ou moins jolies filles sous les arcades du Louvre... De l'argent de l'argent. En attendant il le dépensait dans la bouffe de Roger l'aubergiste, ce qui satisfaisait assez ce dernier hormis le fait qu'il avait donné sa parole au nain qu'il pourrait y boire gratuitement tout le vin qu'il souhaiterait, en reconnaissance de la fausse licence qui lui permettait de vendre ce même vin. Initialement Roger n'avait pas prévu que Mi-Bottes lui ferait véritablement et gratuitement ce papier, aussi avait-il lancé cela à la cantonade... La promesse n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd, et Roger tenait toujours ses promesses. Au moins l'aubergiste n'avait pas promis la nourriture, et heureusement le nain mangeait bien plus qu'il ne semblait pouvoir en contenir.
    Bref, chose surprenante comme nous le disions, Mi-Bottes était encore dans la taverne de la Pomme de Pin.
    Comme souvent, l'auberge était agitée, mais pas de bruit plus haut que l'autre ou inhabituel. Ca parlait, ça riait parfois, rotait de manière élégante, en somme Mi-Bottes était en parfaite compagnie. Il bavassait avec Manon, la serveuse de la Pomme de Pin, brave fille bien en chair, qu'il appréciait et qui avait appris à se faire respecter par les clients de la maison. Il valait mieux, cela lui évitait des désagréments qu'elle aurait sans aucun doute regretté.
    Comme la jolie demoiselle là-bas.
    Il avait été cherché un pichet de vin lui-même, voyant que Manon était occupée et ne voulant pas la déranger -ne voulant pas attendre surtout- il s'était donc levé et avait traversé la salle. Il était sur le retour de son périple lorsqu'il vit la belle et la bête.
    Son premier mouvement fut d'ignorer la scène, ce n'était pas ses affaires et Erwan était loin d'avoir l'âme d'un chevalier, très loin.
    Il releva néanmoins les yeux lorsqu'il entendit la gifle retentir. Ca...
    Dans ce genre d'endroit soit on se mettait la clientèle dans les poches, soit on se faisait passer pour ce qu'on était pas, soit... on évitait de se mettre les bougres sur le dos.
    La jolie demoiselle n'avait visiblement pas connaissance de ce code basique de survie en milieu hostile.
    Il fallait reconnaître que la gamine avait du culot... Ca allait lui coûter malheureusement. Le nain écouta néanmoins. Le calme de la gamine était assez impressionnant, il l'avouait volontiers. Il s'humecta les lèvres, poussa un soupir en voyant faire la bête brute. Yen avait qui réfléchissait qu'avec leur... En même temps elle l'avait frappé devant tout ses compagnons... Encore une fois c'était une mauvaise idée.
    Il pinça les lèvres en constatant que la scène se passait devant sa table... Il n'avait pas envie d'un tel spectacle alors qu'il mangeait, yavait des choses qu'on faisait moins à table.
    Il poussa un soupir en reprenant sa route. L'homme l'empêchait de passer. Il lui donna un coup de pied.


    -Pousse-toi Raoul... Tu m'empêche de retourner m'asseoir.

    Sa voix avait souvent l'effet d'une douche froide. On connaissait Mi-Bottes, et les petites légendes qu'il faisait courir sur son compte en plus de certains exploits personnels, qui parfois étaient vrais il fallait le dire, aidaient à construire sa réputation. Après un temps il finit par ajouter d'un air presque distrait :

    - Et laisse-la... Elle te mérite pas tu vois bien. Alors au lieu de m'emmerder va faire tes conneries ailleurs avec tes copains.

    Lorsque ledit Raoul s'écarta, il alla tranquillement s'asseoir à sa table, posant son pichet de vin. Il releva ses yeux. Elle était là, la gamine... Elle le regardait. Il se désintéressa d'elle recommençant à manger.

    -Ca vaut aussi pour toi. T'en as assez vu aujourd'hui... Rentre chez toi.

[me suis permis d’accélérer un tout ptit peu le mouvement Wink j'espère que ça te va, sinon je change ]
avatar
Invité
Invité


Sam 2 Mar - 17:07

La brute s'éloigna.
Le nain qui se présentait semblait avoir beaucoup d'autorité ici... Et il ressemblait à la description que lui avait faite son "conseiller". La chance avait mis le nain sur sa route, elle ne le laisserais pas partir.
Après tout il lui avait tout de même éviter un sort bien misérable.


-Ca vaut aussi pour toi. T'en as assez vu aujourd'hui... Rentre chez toi.

Le ton qu'employait Erwan ne lui plue pas... La renvoyer comme une enfant, les quelques épreuves qu'elle avait traverser avait renforcer sa personnalité et elle était loin de l'enfant innocente qu'elle avait pu être avant. La mort de ses parents, la perte du magasin, s'engager comme domestique et se faire traiter comme une moins que rien pas ses nobles puant le luxe.. Trop c'était trop.
Feignant ne pas avoir entendue les paroles du nain, elle s'asseya à ses côtés. Louise ouvrit sa cape. Dieu qu'est-ce qu'il faisait chaud par ici... Beaucoup plus qu'à l'extérieur en tout cas.


Elle fixait le nain intensément et lui dit :

- J'aurais besoin de vos services... Expressement.

La jeune fille ne laissa pas au nain le temps de répondre. Elle désigna la marque sur son cou, qui montrait le vol qui avait été commis... Cette dernière était rouge est tranchait sur la peau si pâle de la demoiselle.

- On m'a volé un objet, un objet important. Je sais que vous avez des relations et que vous pouvez me fournir des informations sur ce vol.

Le nain était toujours en train de boire et de manger. Peut-être c'était-elle trompé d'interlocuteur. Même si les nains n'étaient pas fréquent dans ce genre d'endroit et était souvent traités en bouffon.
Erwan, enfin si c'était bien lui engloutissait plus de nourriture que son propre poid, ce qui dégoûtait un peu Louise. Voir quelqu'un s'empriffrer de cette manière, elle trouvait cela... grossier. Cependant elle n'aurait pas dit non à un peu de bière, mais l'argent que contenait sa bourse devait être utilisé à bon escient...
avatar
Invité
Invité



Contenu sponsorisé

Un objet des plus précieux... [PV. Erwan Mi-bottes]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MISSION] Le précieux objet
» quel est cette objet
» Objet de Collection
» Le crafting d'objet
» Erwan Toth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Anciens Rp-