Partagez | 

 Héloïse de Fontanges ♣ La petite soeur chérie

MessageAuteur

Jeu 17 Jan - 17:47

Héloïse de Fontanges



Métier/Titre(s) : Héritière de la famille de Fontanges
Âge : 21 ans
Origines : Suisses/Françaises/Italiennes
Langue(s) parlée(s) et niveau de maîtrise : Français et italiens parfaits / Latin correct
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Situation: Célibataire
Date de naissance : 25/12/1645
Religion: Catholique
Groupe : Noblesse
Personnage ayant existé?: Non
Avatar : Nina Dobrev


Le Miroir ...


Héloïse est une sublime jeune femme. Ses longs cheveux d'un brun aux doux reflets clairs sont naturellement bouclés et lui tombent avec magnificence sur ses épaules aussi blanches que le reste de son corps. Une blancheur parfaite qui est celle de toutes les nobles. Blancheur accentuée par la poudre qu'elle porte bien entendu consciencieusement sur toutes les parties dénudées du haut de son corps, tel que le dicte les règles de bienséance de son rang. Son visage est ovale et a des traits si doux qu'elle ressemble à un ange, cachant ainsi sa nature machiavélique et sournoise. Elle est la plus fine des femmes de la famille de Fontanges. Normal, puisqu'elle n'a pas leurs gênes, à vrai dire. Ses yeux bruns sont parfois presque noirs, parfois dorés. C'est selon la lumière. Mais en tout cas, il est toujours envoûtant. Ses sourcils aussi sont marqués et soulignent son regard avec charme et élégance. Elle aime remonter ses cheveux bien haut sur ses tempes afin de dégager ce regard. Elle sait que cela plaît et elle en joue. Sa silhouette est fine et élancée et est accentuée plus encore par les corsets qu'elle aime tant. Sa poitrine assez bombée, mais sans tomber dans le vulgaire attire les regards des hommes, comme ses épaules souvent dénudées. La belle n'est en effet pas vraiment fan des châles et autres capes en tout genre. Mais malheureusement, parfois elle n'a pas le choix. A ses pieds, vous trouverez de sublimes petites chaussures, souvent sous la forme de bottines. C'est son péché mignon et la belle ne s'en prive pas. Alors, Héloïse est-elle à votre convenance ?

... n'est pas le reflet de l'âme


Héloïse de Fontanges. Un nom qui évoque la douceur, vous ne trouvez pas ? Et il est vrai que la jeune femme est à l'image de son nom. Douce, aimante, tendre, amicale, dévouée à ses amis. La jeune femme est un modèle de bonté, au premier abord. Passionnée, elle aime entièrement ou absolument pas. Si vous lui parlez pour la première fois, il se peut que la jeune femme vous semble profondément ennuyeuse et bien sous tout rapports. Un peu hors contexte pour la Cour Royale, je vous l'accorde. Mais en réalité, tout cela n'est qu'une façade. Héloïse a des secrets et elle les cache plutôt bien derrière cette apparence d'ange. Mais Héloïse est aussi frivole et espiègle. Elle aime les rumeurs. Et surtout quand c'est elle qui les crées. Nouvelle à la Cour Royale, elle préférera toutefois pour le moment se fondre dans la masse et suivre ceux qu'elle repérera comme étant les leaders. Mais lorsqu'elle en aura connu assez pour pouvoir réellement se montrer à vous, vous découvrirez enfin à la véritable personnalité de la belle. Elle est séductrice, machiavélique, froide. C'est une femme dangereuse qui peut user de ses charmes pour vous détruire. Elle aime pouvoir arriver à ses fins, surtout quand son but est son bonheur le plus complet. Alors, ne prenez pas cela personnellement si vous êtes blessés dans le passage d'Héloïse. Vous n'êtes de toute façon pour elle qu'un dommage collatéral. Alors, serez-vous prêts à avoir un lien avec elle, quelqu'il soit ?


Dernière édition par Héloïse de Fontanges le Sam 19 Jan - 12:40, édité 7 fois
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 17:47

On naît tous un jour ...



  

- Mathis, mon frère. Où êtes-vous donc ?

Jeune adolescente de quatorze ans, Héloïse de Fontanges cherchait du regard son frère aîné, poussant de la main ces herbes hautes frôlant la cape noire sous laquelle était cachée sa belle robe blanche. Le soir même, on recevait à la maison familiale. Une amie de leur mère que la jeune adolescente n'avait du voir qu'une fois en quatorze ans. Il était maintenant plus de quatre heures de l'après-midi et Héloïse cherchait son frère Mathis. Frère qui avait disparu dans les hauts bois entourant la demeure depuis le midi.

- Père ne va pas être content si nous arrivons en retard ! Soupira-t-elle, exaspérée.

Le soleil tapait fort en ce mois d'août et Héloïse dut plisser des paupières pour ne pas se laisser aveugler. La jeune fille marchait maintenant à tâtons, presque paralysée par la peur de voir surgir de ces herbes hautes un serpent qui viendrait s'enrouler autour de sa cheville nue. Elle avait toujours eu une peur panique des serpents. Et ce depuis l'âge de ses quatre ans où son frère Mathis, alors enfant, en avait ramené un à la demeure familiale, créant une émeute générale. Ah Dieu que ces garçons pouvaient être bêtes, parfois ! Continuant son avancée, la jeune fille se retrouva bientôt au niveau du lac où elle venait enfant. Doucement, la brise vint s'infiltrer entre la cape et sa peau blanche, faisant doucement frissonner la belle. Qu'elle aimait cela ! Le vent. La sensation de liberté qu'il amenait. Sur ses épaules, ses cheveux qui tombaient en boucle étaient quelque peu décoiffés par son longue marche. Leur mère n'allait certainement pas être contente. Soudain, Héloïse entendit derrière elle des bruits de pas. Des branches qui craquent. Elle sentit le sang se glacer en sa personne. Rabattant les pans de sa cape sur elle, ainsi que la capuche, elle ne bougeait plus. Dans sa poitrine, son coeur dansait une gigue endiablée. Elle porta une main à son corsage, intimant en silence à ce coeur de se calmer. Comme si elle craignait qu'on puisse l'entendre. Fermant les yeux, l'adolescente pleine d'imagination voyait déjà arriver sa mort. Une larme coula, silencieuse, sur sa joue pâle. Alors, elle sentit qu'on la poussait par l'arrière et elle atterrit sur le sol qui, heureusement, était sec.

- Bouh ! Entendit-elle crier derrière elle.

Un cri qui fut suivi d'éclats de rire. Reprenant son souffle, Héloïse se tourna en direction des rires et, remarquant qu'il ne s'agissait ni plus ni moins que de son frère, se mit à hurler :

- Vous n'êtes qu'un stupide enfant !

Ses traits étaient déformés par la colère et ses yeux étaient noirs. Regardant rapidement sa robe, elle soupira d'exaspération en remarquant qu'elle était tâchée de vert. Et voilà ! A cause de Mathis, ils allaient subir tous deux le courroux de leurs parents. Mathis qui riait toujours, lui répétant que ce n'était qu'un jeu qu'il avait d'ailleurs trouvé très amusant, lui tendit la main pour l'aider à se relever. Toutefois, la jeune adolescente décida de l'ignorer, courroucée elle aussi. Prenant appui sur les siennes propres, elle se releva par elle-même. La jeune fille avait le même caractère colérique que son frère, par moments. Même si cela était plus rare chez elle que chez le jeune homme. Frère qui avait lui aussi maintenant dardé son regard assombri par la colère et la peine sur Héloïse. Héloïse qui se mit à trembler et qui baissa son regard haineux sur le sol. Il lui faisait presque peur ainsi. Il ressemblait un peu à leur père quand ce dernier se mettait en colère. Et Héloïse craignait les colères de l'un comme de l'autre. Défroissant un peu sa robe, elle tourna le dos à son frère.

- Père et Mère nous attendent. Je vais y aller. Ne sois pas en retard.


Ces mots, Héloïse les avait lâchés d'un ton le plus neutre possible. Enfin, si on y éliminait les sanglots dans sa gorge. Regagnant les bois dans la direction de la demeure familiale, elle vit le cheval de son frère attaché à un arbre. Alors, elle s'en empara et partit au triple galop vers la maison, laissant son frère à pied derrière elle. Elle ne se retourna pas pour voir l'état dans lequel était alors son frère. Elle allait déjà assez mal elle-même. Les disputes avec son frère étaient rares, mais elles existaient. Et chacune d'elle restait éternellement gravée dans le coeur de l'adolescente.



Cela faisait maintenant un mois que leur père était décédé. Dans la demeure, la plaie était encore béante et la douleur vive. Leur mère restait enfermée dans sa chambre, refusant parfois de manger. Son frère et elle tentaient leur maximum pour lui redonner l'espoir et le goût de vivre, mais cette femme qui avait tant aimé leur père ne pouvait supporter la douleur de l'avoir perdu. Mathis non plus n'allait pas bien. Il aimait vraiment beaucoup leur père et avait énormément de mal à s'en remettre, lui aussi. Alors, Héloïse souffrait en silence et faisait son devoir de fille de la famille. Elle tenait le rôle de sa mère auprès des serviteurs, essayant de ré-insuffler la vie ici. Du temps où leur père était en vie, la vie avait été agréable et douce. Et Héloïse ne pouvait supporter le fait que tout cela semblait avoir disparu à jamais. Pour elle, ce n'était pas le meilleur moyen de rendre hommage à cet homme qui avait toujours été si bon. Occupée à replacer des objets dans le salon de réception, et perdue dans ses pensées, la jeune femme n'entendit pas les bruits de pas derrière elle.

- Héloïse, il est tard maintenant !

Se retournant, elle vit son frère Mathis accoudé à un mur. Son regard sur elle était vide et empli de tristesse.

- Oui, oui. Je finis ça et j'arrive.

Elle retourna à son rangement, un air concentré sur son visage.

- Il est tard, réitéra son frère.

Mais Héloïse ne dit rien. Ranger, réorganiser la maison lui faisait penser à autre chose. Elle n'aimait pas ne rien faire. Et surtout pas être seule dans sa chambre noire. Elle pensait, pendant ces moments-là. Elle pensait à sa vie d'avant. Celle avec leur père. Avant son décès. Serrant son poing sur la statuette dans sa main, elle retint les larmes qui menaçaient de couler sur sa joue. Lentement, elle posa l'objet sur le rebord de la cheminée, tremblante. Les sanglots retenus depuis le réveil prenaient maintenant possession d'elle. Elle grimaça. Elle se sentait si faible quand elle se laissait aller à la douleur. Et elle n'aimait pas la faiblesse. Elle n'avait pas le droit d'être faible en cet instant. Se retournant une fois de plus vers son frère qui était toujours là elle baissa le regard pour pas qu'il la voie en pleurs. Mais c'était trop tard.

- Ne pleurez pas, Héloïse ! La supplia-t-il.

Fatiguée, exténuée, elle se laissa tomber dans un fauteuil, prise de tremblements. S'approchant d'elle, son frère servit deux verres d'une bouteille de whisky qui traînait sur une table et en tendit un à sa soeur. D'un geste de la main, elle le refusa. Mais il insista.

- Vous en avez besoin !



Adoptée. Elle, Héloïse de Fontanges, avait été adoptée alors qu'elle n'était qu'un bébé. Héloïse de Fontanges. Non, à vrai dire ce n'était pas vraiment son nom. Ce n'était pas celui qu'ils lui auraient donné ses véritables parents s'ils l'avaient gardés. Cela faisait maintenant quinze jours qu'elle avait appris la terrible nouvelle et qu'ils étaient partis, Mathis et elle, loin de la demeure familiale. Mathis n'était plus accepté dans la demeure familiale et ils avaient donc décidés tous deux de partir pour Paris, afin d'honorer la promesse faite à leur père d'aller à la Cour Royale où la famille de Fontanges avait sa place. La route jusqu'à Paris était longue et les jeunes gens n'avaient pas emportés beaucoup d'argent ni de vêtements de rechanges avec eux, partis sur le vif. Ce soir là, il était donc dans un énième hôtel, dans une petite chambre qu'ils partageaient à eux deux. Il faisait un peu froid dans la chambre, et ce malgré le feu dans la cheminée. Mathis était parti demander en ville s'il était possible d'avoir des chevaux pour continuer la route et Héloïse était seule dans la chambre d'hôtel, assise sur le lit peu confortable où elle passerait la nuit. Et elle pensait. Elle pensait à tout. A la mort de son père adoptif qui restait malgré le temps un sujet hardu. A la grande révélation. Alors, les larmes se mirent à couler sur ses joues. Énervée de se laisser aller aussi facilement aux larmes ces derniers temps, elle serra ses poings sur les draps de colère. Plusieurs minutes passèrent ainsi. Jusqu'à ce que la porte s'ouvre sur la silhouette sombre de son frère.

- Alors ? la questionna-t-elle en essuyant ses larmes. On peut en avoir ?

- Non ! Mais l'on m'a dit que dans le prochain village, il y en avait.

Héloïse grimaça de mécontentement. Pourquoi avait-il fallu que les premiers chevaux pris lors du départ s'enfuient ? Héloïse se leva et s'approcha de son frère. Elle posa alors une première main sur son épaule. Et Mathis la serra dans ses bras, tout contre lui.

- Vous pensez que nous allons y parvenir, mon frère ?

Héloïse était si inquiète. Elle avait entendue dire que les routes autour de Paris étaient dangereuses. Et que, si jamais ils parvenaient jusqu'à la Cour, il allait leur falloir faire face à un monde bien différent de celui de leur enfance.

- Oui, nous allons le faire. Je vous le promets.

Et la serrant un peu plus contre lui :

- Pour Père !

A ces mots, le jeune homme fut pris de tremblements et de sanglots. Les larmes se mirent à couler sur ses joues blanches, de ses beaux yeux si clairs. Alors, la jeune femme le serra un peu contre elle et, lui caressant les cheveux, lui murmura de pleurer s'il le souhaitait, qu'elle comprenait.

- Je ne vous en voudrais jamais d'être humain, je vous le jure !


Dernière édition par Héloïse de Fontanges le Mar 18 Juin - 7:28, édité 18 fois
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 17:48

Ôtez le masque !



Prénom (Pseudo) : Anaïs (Alyssa.B) † Âge : 18 ans † Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? Google † comment trouvez-vous le forum ? Sympa et acceuillant † Le code du règlement : OK by MonsieurUn dernier mot ? Grand frère, j'arrive !

test rp, un minimum de 300 mots est demandé:
 


Dernière édition par Héloïse de Fontanges le Sam 19 Jan - 9:32, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 20:01

Bienvenduuuuuuu Kyaa léchouille

Ceci était un bis

Bref ! Je te souhaite un bon courage pour ta fichette ! Si tu as des questions n'hésite pas à harceller ton frangin x3 mais je répondrai aussi à tes questions si tu en as pour ce qui est du contexte et de ce genre de petit chose :haaa:

câlin
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 17 Jan - 20:04

Merci ^^ T'inquiètes pas, je n'hésiterais pas à harceler mon cher frère Smile
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 21:36

Bienvenue. Je pense que Matthias sera heureux et charmé !

On a une Héloïse !! fan attitude

Courage pour ta fiche.
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 21:37

Merci ^^
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 21:47

Et tu as un très joli vava nétoiles
avatar
Invité
Invité


Jeu 17 Jan - 23:22

Bienvenue jolie demoiselle =) J'ai hâte de lire ta fiche Very Happy

_________________________

QUELQUE CHOSE APPROCHANT COMME UNE TRAGÉDIE† Un spectacle ; en un mot, quatre mains de papier. J’attendrai là-dessus que le diable m’éveille.  (c) P!A
avatar
Comédienne aux 1001 masques.Comédienne aux 1001 masques.
Titre/Métier : Comédienne
Billets envoyés : 1036
Situation : Officiellement célibataire, officieusement passe un peu trop de temps chez Gabriel de La Reynie
Crédits : AvengedInChain / P!A

Voir le profil de l'utilisateur

Ven 18 Jan - 7:22

Merci tout le monde Smile Ce soir je reste dans ma chambre étudiante. Je vais donc, s'il n'y a pas de problèmes de réseau à cause de la neige, tenter de finir ma fiche dans ces délais fan attitude
avatar
Invité
Invité


Ven 18 Jan - 18:16

Bienvenue ! Kyaa
Bon courage pour la fin de ta fiche !
avatar
Invité
Invité


Ven 18 Jan - 18:25

Merci beau goss :geuu:
avatar
Invité
Invité


Ven 18 Jan - 19:02

On ne touche pas !
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Ven 18 Jan - 19:04

Razz
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 10:00

"Au temple de l'amour règne Aphrodite sur son trône d'étoiles"

Au passage, désolée pour le double post
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 11:36

Bienvenue ^^

J'adore ta fiche Héloïse ! Kyaa
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 12:18

Bienvenue à toi! Very Happy'tres belle fiche, avec tres peu de fautes! C'est un plaisir de te lire! En revanche attention, si Heloise est la soeur de Matthis, elle ne peut etre marquise Fontanges. Les femmes n'ont de titre qu'à leur mariage et elles ont celui de leur epoux. Mais sinon cette fiche me semble super, et ce perso pourrait bien s'entendre avec le mien si tu es d'accord bien sur Very Happy desolee pour la ponctuation et la forme, j'ecris depuis mon tel...
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 12:31

D'accord pour le titre ^^ Je vais changer ça Smile Merci pour la fiche Very Happy Et bien entendu, je suis d'accord pour que l'on ait un lien. Plus on en a, mieux c'est. Surtout parmi les personnes qui comptent à Versailles
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 15:14

Ma chère sœur, la première fois que j'ai vu votre nom mentionné, j'ai regardé à deux fois et je n'en ai pas cru mes yeux ! ! ! Vous êtes vraiment là ! ! ! amour

Et même si nous en avons déjà bien parlé, je vous souhaite de nouveau la bienvenue ! Wink Very Happy câlin Kyaa amour nétoiles hop hop :copain: sauvage

Que vous dire de plus que je suis complètement séduite par votre fiche ! ! ! Je suis sous le charme de votre plume, de votre style de présentation ! Je tiens vraiment à vous féliciter pour votre respect total de l'histoire d'Héloïse et du fait que vous ayez parfaitement saisi votre histoire, notre histoire ! nétoiles :geuu: Tout est parfait pour moi ! C'est un vrai régal pour les yeux et cela me met du baume au cœur ! nétoiles

Vous êtes la petite sœur que je cherchais ! ! ! câlin

Comme j'ai hâte de conforter notre lien et de "Airpé" (spéciale dédicace à Monsieur ! Lol) avec vous ! ! ! :aaah:

Vite, vite, vite, validez ma sœurette ! ! ! Razz
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 15:16

Oui vite vite, validez moi ! fan attitude
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 15:19

Oui, validez là ! ! ! fan attitude Razz
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 15:59

Bienvenue!!! Very Happy
Content de voir un membre de la Famille de Fontanges en plus hop hop
Bonne écriture Wink
Et à tout bientot:)
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 16:03

Merci beau goss Smile
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 19:53

Désolée je ne suis pas validée mais on s'en fous c'est de la plus haute importance


PEANUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT
avatar
Invité
Invité


Sam 19 Jan - 20:20

Bon il est temps que je me prononce si je comprends bien

Huhu Mathis avouez que l'attente est insoutenable ? Franchement Monsieur qui parle encore et encore... Figurez-vous que d'après Saint Simon même lorsque je suis d'humeur sombre je parle encore comme 3 à 4 femmes à moi seul. Pensez-vous pouvoir tenir la distance ? car en vérité moi je ne le sais pas, je trouve même cela un rien exagéré de la part de ce brave petit Duc, impertinent et insolent mais juste le plus souvent, sauf dans ce cas-ci. Peut-être devrai-je écrire moi même mes Mémoires pour rectifier un peu son tir sarcastique ... Mais j'écris si mal, et puis rester là à débiter ma vie n'est-ce pas déjà ce que je fais à longueur de journée ? Je vous tuerai de ma vie si j'entreprenais une telle chose... Je vous épargne donc.
J'étais venu ici pour une chose précise... Je ne me rappelle plus quoi... Bah qu'importe, si j'ai oublier c'est que cela n'était pas important, ou que cela me reviendra plus tard. Je me faisais la réflexion que les hommes étaient des créatures étranges et que certains comme moi préfère se laisser flâner dans un canapé toute une soirée, une journée même, plutôt que d'aller voir leurs chers amis... Ou bien est-ce moi qui suis étrange. Le mot le plus approprié serait pourtant inouï, de novus, nouveauté. Je suis quelque chose de nouveau. Si je suis nouveau je suis donc unique et donc hors de l'ordinaire, donc extraordinaire. N'est-ce pas merveilleux ? Je suis extraordinaire !
Je suis cruel ? Moi ? Mais pourquoi me dites-vous cela ? Tsss.. Dans ma magnanimité je consens à stopper votre petit supplice... Mais vous me le revaudrez
Spoiler:
 
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Héloïse de Fontanges ♣ La petite soeur chérie

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Héloïse de Fontanges ♣ La petite soeur chérie
» (F) HAILEE STEINFIELD - Ayanna Quachegan (petite soeur, RÉSERVÉE)
» (f) lily collins - petite soeur - LIBRE
» (f) zendaya coleman - petite-soeur - LIBRE
» (f) grace "gracie" jane gummer → petite soeur, complice, confidente et meilleure amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Les Fiches de Présentation-