Partagez | 

 Louise Julien...

MessageAuteur

Sam 16 Mar - 19:28

Louise Julien



Métier/Titre(s) : Femme de chambre
Âge : 19ans
Origines : Française
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Situation: Célibataire
Date de naissance : 4 mai
Religion: Catholique
Groupe : Domestique
Personnage ayant existé?: Non.
Avatar : Emilie de Ravin




Le Miroir ...

La beauté d’une femme ne nait pas d’un miroir, mais de l’œil de l’homme qui la flatte.

- Qui est-elle ? demanda l’homme

- De qui parlez-vous monsieur ? répond son serviteur.

La jeune servante est là, assise, parée d’une robe cramoisie de manufacture certes assez pauvre, mais qui lui siée si bien. Ses cheveux longs, ressemblent aux dorures du palais, bien souvent détachés, quelques mèches frivoles viennent orner son doux visage. Son teint légèrement cuivré débride de peu cet aspect angélique, pour favoriser une allure de femme. C’est une femme assez grande mais toujours légèrement plus petite que ces messieurs. Ses lèvres sont fines et gardent constamment cet aspect rosé, nombre d’hommes les voyant souhaiteraient pouvoir les goûter. Souvent son visage se penche légèrement à gauche, lui donnant cet air rêveur, et enfantin. Deux magnifiques petites pupilles bleues si claires qu’on les croirait blanches viennent parfaire ce tableau. Certes quand on les observe on ressent souvent cette vague impression, vous savez quand on peut presque les ressentir scrutant notre âme. Certains peuvent constater le peu de poitrine dont elle fait preuve, le creux de votre mains est capable de les englober. Elle n’est pas vraiment charnue, cela peut plaire, cela peut déplaire, mais elle s’en moque bien. Elle ne supporte aucunement les personnes jugeant seulement au physique. Même si il lui arrive d'en jouer. Si un jour vous réussissez à amener cette douce créature dans votre couche, vous remarquerez peut être la tâche de naissance qu’elle porte depuis toujours sur son sein. A part cela, il est bien rare de la croiser portant des boucles d’oreilles, même si elle rêve d’en porter, ses faibles moyens financiers ne lui permette pas de telles folies. Son seul bijou, se résume à une bague, que sa mère lui avait offerte enfant, certes elle est en argent mais un petit lapis-lazuli vient égailler cette anneau un peu trop sobre.


... n'est pas le reflet de l'âme

Et si la beauté se juge au regard, à quoi l'esprit se mesure donc ?

La première impression que l’on se fait d’elle ? Certains la trouvent enjôleuse, d’autres frivole. Mais il n’en est rien. Derrière cet air de mijaurée, se cache une douce fleur aux pétales fragiles, qui n’hésitera pas à donner plus que ce qu’elle n’a. Elle a de l’amour à revendre, et aidera quiconque en montre le besoin. Une affectuosité qui malheureusement se retourne souvent contre elle, car rares sont les personnes à le lui rendre. Elle sera dévouée corps et âme à son maître, et lui donnera tout ce qu’il demande. Allant de la simple tâche ménagère, au plaisir le plus charnel que son corps est en mesure d’offrir à un homme. Elle sait jouer de ses atouts, quand les moments s’y imposent. Et s’applique dans tout ce qu’elle entreprend, oui messieurs dans tout. La douceur dont elle fait preuve est souvent qualifiée d’enfantine. Ou encore de naïve, dans cette société où être trop gentil est un tar, elle s’oblige à faire preuve de plus de caractère. Elle n’est pas douce et docile non plus, ne vous m’éprenez pas. Elle sait juste faire preuve de flegme, elle peut néanmoins refuser et même s’énerver contre quelqu’un, mais la personne en face d’elle aura plus tendance à s’en vouloir. Quand on demande à un individu l’ayant rencontré, il vous la décrira de suite comme quelqu’un d’angélique, de douce et de généreuse. Comme toutes les femmes elle aime être désirée, et affectionne les contacts physiques. Sa diversité lui permet de jouer aussi bien le rôle d’une mère de famille que celle d’une maîtresses. Elle à déjà connu le lion, comme l’on dit, et ses relations avec ces messieurs sont toujours un peu complexes… Sinon la seule personne qui compte plus que sa Majesté c’est bien sûr sa petite sœur, qu’elle aime plus que tout. Elle n’a certes pas choisi la même voit que Louise mais elle est douée dans ce qu’elle fait. Sa grande sœur éprouve une grande fierté envers elle et se sent obliger de la protéger constamment depuis la mort de leur mère. Evènement marquant de sa vie, elle n’était pas la mère idéale certes, mais Louise éprouvait quand même un amour indéfectible pour celle qui lui avait donné le jour. Elle essaye constamment d’oublier sa naissance…Une prison n’est pas un endroit pour un enfant, et pendant toute sa jeunesse elle n’a fait que rêver devenir une dame dans les grands de ce monde. Bon être une femme de chambre n’est sans aucun doute pas la même chose qu’être marquise ou duchesse. Mais c’est un bon début. Ambitieuse me direz vous ? Je ne pourrais pas le nier. Mais sans jamais que cela n'en devienne cupide ou malveillant.



Dernière édition par Louise Julien le Sam 23 Mar - 11:56, édité 31 fois
avatar
Invité
Invité


Sam 16 Mar - 19:32

On naît tous un jour ...


Il faut maintenant nous raconter son histoire cher/ chère ami(e), votre personnage est-il né dans le foin fraîchement coupé ou dans un vase de porcelaine? A-t-il été aimé ? A-t-il aimé en retour ? Il a grandi, évolué, il s'est épanoui dans un environnement stable ou chaotique. Il est peut-être fils de noble ou fille de bourgeois, mais qu'importe, et son passé, son enfance, sa naissance, seront toujours inscrits en lui pour son plus grand bonheur ou à son grand désespoir ! Dans tous les cas au plus grand amusement de la cour. 25 lignes sont imposées dans cette partie.

Je suis née un 4 mai, pendant un printemps magnifique. Enfin ce sont les ragots, je n'ai pas vu le jour à proprement parler, étant donné que ma mère me donna naissance dans sa cellule. Elle avait été enchartré dans ce lieu après son méfait. Elle avait soi-disant assassiné mon père. L'affaire n'avait jamais été totalement éclaircie, et ne le sera sans doute jamais. Ma mère ne m'en a jamais parlé et ne m'a jamais avoué la véracité des faits. Enfin elle ne les a jamais niée non plus d'ailleurs. Les premières choses que je connus sur cette terre, c'était le noir, infini et «étrangement si calme. Cet univers était froid, aucune couleur, aucune lumière, j'ai vécue ainsi pendant quatre longues années. Mes geôliers se prirent rapidement d'affection pour moi, devenant de bons camarades de jeux à leurs heures perdues. Ma mère avait certes eu le droit à quelque aménagement pour moi. Nous sortions de temps à autre dans la grande cour, le monde était si beau, si coloré. J'étais une petite fille crasseuse, mais heureuse. Ma chère Lou-Anne, ma tendre maman. Quelques mois plus tard, pour faute de preuves, on nous fit enfin sortir. L'excitation, la joie, tant d'émotion venait faire vibrer mon cœur ! Voir le monde de dehors... Cela me paraissait une perspective extraordinaire ! Non magique, oui c'est cela le monde que j'allais découvrir avait ce je-ne-sais-quoi de magique ! Mes premiers par en dehors du bagne se faisaient à tâtons, des femmes habillées telles des princesses passèrent devant nous, qu'elles étaient belles, je n'avais jamais rien vu de tel. Des anges. Une d'elles d'ailleurs s'arrêta et me fit un petit sourire, je me sentais presque de leur monde, mais je tombai bien rapidement de mon nuage... Aussi rapidement que je m'étais retrouvée dessus d'ailleurs... Ma mère avait été obligée de vendre son corps au plus offrant pour nous permettre de tenir les deux bouts. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle se retrouva grosse de ma future petite sœur. Elle lui donna naissance au matin du 18 novembre, l'hiver fût rude cette année-là, mais une petite frimousse venait s'ajouter à la famille... Notre petite fleur s'appelait Léanna, je l'aimais terriblement.

Jusque-là nous coulions des jours heureux, nous ne vivions pas de grand-chose, mais une soupe et un morceau de pain nous rassasiaient. Nous avions trouvé logis dans une petite chaumière non loin de Paris. Paris, ville de toutes les envies, ou les muses se jouent des écrivains, ou les poètes d'aujourd'hui comme de demain viennent chercher leurs inspirations. Le temps passait et j'allais être en âge de me marier. Le soir de mes quatorze ans ma mère m'annonça la terrible nouvelle, j'aurais à cet instant précis préféré apprendre la mort de quelqu'un plutôt que ce qui m'attendait. J'étais déjà une belle jeune fille et ma mère m'avait trouvé un petit nobliau, qui pourrait bien m'entretenir et qui saurait être doux avec moi. William, un homme ni beau, ni laid, avec des mots aussi tranchants que des armes. Il était lui-même écrivain, il voulait faire partie du mouvement antimonarchiste, un esprit libre entre autres surnoms qui leur a été donné. Mais il était doux et attentionné. Notre union fut célébrée dans une grande cathédrale. Nous nous sommes installés en plein cœur de Paris. J'aurais, je pense pus finir ma vie avec lui. Notre première nuit ensemble fut emplie de tendresse et de sensualité. Nous ne vivions pas dans une grande bâtisse, mais je m'y sentais à l'aise. Une seule chose clochait, ma sœur me manquait terriblement. Dans les mois qui suivirent notre emménagement, je formulai une requête, une unique demande qui malheureusement s'avérera bouleversée toute ma vie. Je désirais revoir ma tendre petite fleur et j'avais donc demandé à mon très cher conjoint d'aller donner la missive à son meilleur messager. Il fît ce geste de tendresse et alla donc le quérir. Il ne rentra jamais, un truand avait été engagé par la noblesse pour faire taire ce fauteur de troubles. Je ne me rendis compte de l'amour que je lui portais seulement le jour où on le mit en terre. Ma mère était devenue marchande de fleurs, elle rêvait d'aller s'installer près de la mer. Loin de tous ses mauvais souvenirs. J'avais besoin de partir, de m'envoler de mes propres ailes. J'avais donc décidé de rejoindre la cour, le palais. Je suis ainsi devenue femme de chambre.

Quand j'arrivai sur les lieux tout avait l'air d'avoir été fait par les anges, tout était si splendide, si parfait. Je rencontrais pour la première fois Monsieur Philippe d'Orléans, un homme avec un tel charisme, ce genre de Dieu vivant dont on n'ose pas approcher. J'avais certes rapidement compris son penchant pour ses messieurs. Mon travail peut paraître bien ennuyeux, mais je côtoie tant de grands de ce monde, qu'il me paraît idyllique. Après tout, qui peut bien se vanter de s'occuper des petites affaires de ces messieurs les princes, rois, comtes, marquis... Et j'en passe. Je suis restée plusieurs années ainsi à parfaire mes compétences et j'ai même eu l'occasion de m'instruire. Je n'ai pas toujours parlé ainsi, mais croyez-moi, passez quatre années avec la royauté et vous vous mettrez à converser comme eux. Ma petite fleur allait enfin me rejoindre au palais. Je souhaitais qu'elle devienne également femme de chambre, telle que moi, même si je l'avoue, j'ai toujours caressé l'idée de devenir dame de compagnie, ou même dame de parage. Enfin revenons-en à nos brebis, nos retrouvailles se firent en sanglots, elle m'avait tant manqué. Ma petite sœur chérie. Elle décida, peu de temps après, de devenir cuisinière. Elle avait toujours été très douée, j'étais si fière d'elle. Enfin je suis si fière d'elle puisque notre situation n'a pas grandement changé depuis quelques mois, sauf qu'elle est devenue une cuisinière de macarons de renommer au palais. J'ai enfin décidé de prendre ma vie en main. Tremble Paris, il y a du changement dans l'air.

"Au temple de l'amour règne Aphrodite sur son trône d'étoiles"





Dernière édition par Louise Julien le Jeu 21 Mar - 1:18, édité 20 fois
avatar
Invité
Invité


Sam 16 Mar - 19:33

Ôtez le masque !




Prénom (Pseudo) : Louise Julien.
Âge : Bande de curieux Very Happy
Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? Je cherchait un forum avec une ambiance familiale et sur un thème médiévale et me voilà câlin
comment trouvez-vous le forum ? Enfin un forum pas tous noir en mode ghotique, j'aime beaucoup la présentation et les petites notes mit ici et là
Le code du règlement :OK by Monsieur
Un dernier mot ? yeaah

test rp, un minimum de 300 mots est demandé:
 


Dernière édition par Louise Julien le Ven 22 Mar - 15:01, édité 16 fois
avatar
Invité
Invité


Sam 16 Mar - 19:36

Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue en ces lieux mademoiselle Julien, j'espère que vous vous y plairez yeah
avatar
Invité
Invité


Sam 16 Mar - 19:40

Bienvenue parmi nous ma chère mademoiselle fan attitude

Bonne écriture Wink
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 4:02

Bon presque fini, plus que le teste de RP et trouver se fichu code Sad
C'est pas possible j'ai relue le réglement tellement de fois que j'ai mal aux crânes et pas moyens de le trouver, ou je suis vraiment blonde et vous avez la permissions de me taper...On quelqu'un la planquer pour me faire péter un plombs Shocked
Bon je doit garder un peut de santé mentale, je vais rêver de code toute la nuit et se sera votre faute Very Happy
Allez hihi et merci pour cette accueil messieurs... sauvage
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 11:05

Bienvenue, mademoiselle ^^ Je vois que vous êtes femme de chambre et j'en cherche une, venant d'arriver à la Cour. Un emploi vous interesserait-il ?
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 11:29

Oh certainement Madame.
(Oh ouiiiiii fan attitude )
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 11:37

Le code est bien de la règlement, il faut le lire attentivement Wink

Mais ne te casse pas trop les yeux xP
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 12:31

J'ai une femme de chambre ^^
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 13:32

Bienvenuuuuue
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 13:37

Merci à tous il faut vraiment que je me décide à finir le test de rp ^^
avatar
Invité
Invité


Dim 17 Mar - 17:51

Oui belle idee Very Happy
avatar
Invité
Invité


Lun 18 Mar - 8:07

Aw Louise :fanatttitude: Bienvenuuuuuue sauvage

Je prendrais le temps de lire ta présentation ce soir :coeur; pour le code... Cherche encore petit scarabée
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Lun 18 Mar - 17:19

Houhou peut être le bon se coup si ! Embarassed
avatar
Invité
Invité


Lun 18 Mar - 17:33

Arf non ma chère, ce code n'est que pour dire que tu as fini, c'est une fantaisie de la pâtissière x)

le code que tu cherches est vraiment dans le règlement il te manquait juste la dernière partie :/
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Lun 18 Mar - 17:48

J'ai enfin eu le temps de lire ta fiche. L'histoire est très intéressante, le perso aussi, d'ailleurs si tu le souhaites, vu que tu veux fréquenter les grands de ce monde, je suis partante pour un lien Very Happy
Par contre... aïe aïe aïe j'ai mal aux yeux... Il y a malheureusement beaucoup beaucoup de fautes... accords de participes passés, oublis de petits mots, accords de verbes (au niveau des temps, par exemple "j'arrivai" ça ne prend pas de S car c'est un passé simple, et les verbes en ER comme "arriver" ou autres ne prennent pas de S à la première personne: j'arrivai, tu arrivas, il arriva ...etc Very Happy). Idem avec les confusions entre "ce" et "se" (et "ça" et "sa" du coup) (exemple: "Ce sont les ragots" et pas "se sont". Pour t'en rappeler, tu peux te faire un moyen mnémotechnique en te disant qu'on peut remplacer au singulier par "c'est" ou "cela est")
Voilà j'espère avoir pu t'aider sur ces points, essaie de relire attentivement et tu verras ça va venir tout seul Very Happy
avatar
Invité
Invité


Lun 18 Mar - 18:16

Athénaïs premièrement pour le lien sauvage Kyaa yeah (il fallait au minimum tous sa ! Smile)
Deuxièmement, merci pour le compliment ! nétoiles
Troisièmement, merci pour les conseils mais je suis dyslexique et j'ai beaucoup de mal pour les fautes, je ne les voit pas et pourtant je passe autant de temps à me relire qu'à écrire (voir plus :cryyy: )
Et Quatrièmement j'ai réussie trouvé le code, le vraie l'unique !
yeah yeaah Ducky chéri Kyaa
Désolée pour le moment de folie ! Smile

avatar
Invité
Invité


Lun 18 Mar - 18:18

Bienvenue belle blonde. J'adore ton avatar en version brune Rolling Eyes

Pour les fautes, essaye avec bonpatron, le site élimine pas mal de fautes câlin
avatar
Invité
Invité


Mar 19 Mar - 11:55

Coucou ma belle, comment ca va?

Voilà, j'ai lancé le vote de ta candidature dans le coin modo et admin Wink

On va prendre en compte ta dyslexie, n'hésite pas à prévenir avant, parce que si tu ne le dis pas, tes fautes nous tuent les yeux et on ne comprend pas pourquoi pale

On va faire au plus rapide Smile

Bisous
avatar
Invité
Invité


Mar 19 Mar - 12:26

Laughing ta joie d'avoir trouvé le code fait plaisir à voir Very Happy
Eh bien justement, les petites astuces que je te donne te serviront d'autant plus, prends-les en compte ça t'aidera (la dyslexie on en vient à bout un jour, à force de travail ^^), et comme l'a si justement conseillé ma chère Anna, utilise bonpatron pour rédiger, ça évitera le suicide de nos rétines :lol!:
Et pour le lien, je suis bien sûr partante hihi Very Happy câlin
avatar
Invité
Invité


Mar 19 Mar - 12:45

Stefano merci pour tout yeah
J'ai corriger les fautes de mon histoire vos rétines vont allez un peut mieux 🍺
avatar
Invité
Invité


Mar 19 Mar - 14:43

Bon début, continue comme ça Very Happy tu vas progresser tu vas voir Very Happy
("j'ai corrigééééé", é, pas ER ^^ )
avatar
Invité
Invité


Mar 19 Mar - 15:28

méuh Razz
avatar
Invité
Invité


Mar 19 Mar - 15:35

Tu me préviens quand tu as tout revu et corrigé, histoire que je relise? Very Happy C'est moi la chargée de l'orthographe (en d'autres termes, ton pire cauchemar, ou ta meilleure alliée, au choix Very Happy )
avatar
Invité
Invité



Contenu sponsorisé

Louise Julien...

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» "And all that was left was an empty heart and a chipped cup." || Louise Julien
» Louise Julien
» Auréolé d'alcool et empestant la gloire... (PV Louise Julien)
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien
» Invitation au souper de julien cassart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Les Fiches de Présentation-