Partagez | 

 Régiments du Roi, d'autres inspirations soldatesques que les mousquetaires


Jeu 12 Avr - 1:15

Quelques compagnies


Aaah vous êtes intéressé par une voie au fil de l'épée? Bien sûr, bien sûr... Et évidemment votre première pensée se tourne vers... Les mousquetaires. Évidemment. Je vais vous en apprendre une belle: les mousquetaires n'étaient pas les seuls à avoir la garde du roi. Tadaaa! Il existait d'autres régiments, moins légendaires, certes (n'est-ce pas Alexandre D.), mais tout aussi prestigieux. Je vais vous en présenter quelques-uns, que vous me le permettiez ou non. Ah autre précision, il est pratiquement impossible pour un membre du Peuple d'intégrer une de ces compagnies principalement réservées aux nobles, sauf les chevau-légers de la garde. Tout est dit.


Garde du Corps, Compagnie française et écossaise

"Pour y être admis, il faut « mesurer 5 pieds 4 pouces au moins » (soit la bagatelle d'1m70), être bien fait et « bien facé », d'âge mur, de famille noble ou tout au moins « hors du commun », et, bien sûr, appartenir à la religion catholique, apostolique et romaine."

Un régiment qui date celui-là, vieux du XVe siècle, divisé en 4 compagnies et si on parle de compagnie écossaise c'est bien parce qu'au début cette garde était constituée de mercenaires écossais (haan tout se suit c'est formidable). Bon, entre-temps cette garde s'est donc francisée, d'où la création de trois autres compagnies dites françaises. Elle garde néanmoins la tradition "de répondre « hamir ! » à l'appel du guet, expression provenant de « hhay ham ierj », correspondant à l'anglais « I am here » : « Je suis ici »."

Bref le privilège de la compagnie écossaise est de constituer au sein même de celle-ci un ensemble de 24 gentilshommes, les plus vieux, et qui portent le titre de "garde de la manche", puisque deux d'entre eux se trouvent toujours auprès du monarque à sa droite et à sa gauche.
Donc 1 compagnie écossaise, 3 compagnies françaises, de 100 hommes chacune
Hop!


Garde de la porte

On dit que cette  garde est la plus ancienne de France. Ils veillent le jour aux portes intérieures du palais avant de les confier le soir aux gardes du corps, de six heures du matin à six heures du soir, puis la clé est remise à la Garde écossaise, leur tâche est alors terminée.
Il y a  dans cette compagnie 50 hommes, dont un capitaine de la porte et 4 lieutenants.


Gendarmes de la garde

Bien tout d'abord l'équipement de cette compagnie est particulièrement onéreux, "la simple cuirasse valant dans les 600 livres." Tout le monde ne peut donc se permettre d'intégrer cette compagnie composée de 200 hommes et dont le capitaine n'est autre que le roi lui-même. C'est un corps de cavalerie, les officiers ont pour habitude les destriers gris, les autres les chevaux bais. 1 Capitaine-Lieutenant, 2 sous-lieutenants.
"Suivant le bon vouloir du Roi, les membres de la Famille du Roi peuvent avoir une compagnie à leur nom et dont ils sont capitaines. Ces compagnies sont dénommées Petite Gendarmerie :

   compagnie des gendarmes de la Reine : création le 13 mai 1661.
   compagnie des gendarmes du Dauphin : création le 13 décembre 1665."

Chevau-léger

La seule différence avec les Gendarmes de la Garde est tout simplement le fait qu'ils soient armés plus légèrement que les Gendarmes ce qui leur ôte la préséance d'après un droit féodal éculé mais toujours actif, n'étant pas "armés de pied en cap".
Cavalerie légère, le roi en est encore une fois le Capitaine. C'est une des seules compagnies où un roturier peut acheter une place et être anobli après 5 ans de service. Mais ceci est très rare, les places sont aisément occupées par les grands seigneurs. "Il vaut mieux maintenant être d'origine noble et fortunée."
"Chaque membre de la Famille Royale dispose d'une compagnie dont il est capitaine :

   Anne d'Autriche : compagnie dissoute en 1666
   Marie Thérèse d'Autriche : compagnie créée le 13 juin 1661.
   Louis, dauphin de France : compagnie créée le 28 janvier 1663.
   Philippe, duc d'Orléans: compagnie dissoute en 1701."



Mousquetaire de la garde

Les voilà vos mousquetaires, on n'allait pas les oublier quand même. Surtout que depuis sa création sous Louis XIII (en donnant des mousquets à une compagnie de carabins) cette compagnie en a fait frémir ou rêver plus d'un. Comme les gendarmes de la garde, n'intègre pas les mousquetaires qui veut. il faut ici aussi payer son équipement, puisque seules la casaque et la soubreveste leur sont données par leur capitaine, à savoir le roi. Il faut aussi avoir servi au minimum 6 mois dans un autre régiment et s'y être distingué, ou alors avoir un excellent appui à la Cour.
Les mousquetaires accompagnent toujours le roi SAUF dans ses appartements, d'où le fait qu'ils aient toujours aux pieds de larges bottes. Fantassins ou cavaliers selon les besoins par ailleurs, les mousquetaires sont divisés en deux compagnies de 100 hommes, qui s'affrontent plus ou moins amicalement selon les moments. La première compagnie (plus prestigieuse par ailleurs) porte le surnom des "mousquetaires gris" (à cause de leurs chevaux blancs ou gris) et la seconde celui de "mousquetaires noirs" (pour leurs chevaux... noirs! Bravo!) et était l'ancienne garde du cardinal sous Richelieu puis sous Mazarin (ça vous évoque des choses peut-être). Chaque compagnie a donc un capitaine-lieutenant, un sous-lieutenant, un enseigne, un maréchal des logis et deux brigadiers. Tous sont réputés pour leur orgueil nobiliaire, la fierté de leur tenue et leur discipline intransigeante. Toujours les premiers à l'assaut, comme fantassins, ils impressionnent les autres compagnies.
Le capitaine Lieutenant de la 1ère Compagnie des mousquetaires du Roi est Philippe Mancini, mais celui que l'on appelle presque en cachette Capitaine est Charles d'Artagnan qui en réalité n'est que Sous-Lieutenant des Mousquetaires Gris du roi.

Les Gardes Suisses et Grisons et les Cent-Suisses

Beaucoup de régiments étrangers sont employés dans la Maison du Roi, le plus célèbre est sans doute celui des Gardes Suisses créé depuis 1616 mais employé depuis déjà deux cents ans par les précédents Rois de France (et autre pays d'ailleurs). La fonction principale du régiment des gardes suisses est d'assurer la garde intérieure du palais, veillant jour et nuit sur la personne du roi, l'accompagnant dans tous ses déplacements. En outre, ils sont dépositaires des Sceaux du Roi et gardiens des Joyaux de la Couronne de France. Ils forment le deuxième corps permanent étranger au service du roi.

Régiment d'infanterie, il forme une brigade avec les Gardes-Françaises et combat en première ligne. À l'origine, les Gardes Suisses sont logés chez l'habitant. Le régiment est composé de douze compagnies de deux cents hommes chacune.
Le commandement en est très particulier. Dès l’origine, le roi envoie un grand seigneur, à notre époque Laurent d'Estavayer Molodin, auprès des cantons pour favoriser la levée des troupes destinées à le servir. Ce même prince ou seigneur marche à leur tête pendant les campagnes, avec le titre de capitaine des Suisses, ou colonel des Suisses. Ce n’est qu’une simple commission, pour la durée d’une ou deux campagnes, durant lesquelles ce seigneur ne commande des troupes suisses que celles qui se trouvent à l’armée dans laquelle il sert. Quand la paix survient, le Colonel-Général perd sa fonction, quoique le roi conserve ces troupes. Le commandement revient alors au secrétaire Général des Suisses et Grisons, à savoir Monsieur Alexandre Bontemps premier Valet de sa Majesté. Nous avons décidé que les Suisses seraient en quelque sorte l'abri du corps d'espionnage du Roi. Ceci n'est pas établi ou véridique (quoiqu'il y ait de très forts soupçons) mais c'est un bon moyen pour mettre des espions quelque part Very Happy
Pour être dans ce régiment, il faut être Suisse (bien que des Français aient aussi des postes d'officiers par nomination du Roi), la liberté de culte est appliquée mais la sélection y est très difficile et la discipline, discipline suisse oblige, est plus dure encore que dans les régiments français. La solde y est double et les soldats du régiment jouissaient des mêmes privilèges que les sujets nés dans le royaume, dont l'exemption d'imposition pour le garde et sa famille, même en cas de décès.Ils avaient le droit d'être jugés selon la jurisprudence de leur pays d'origine et la Maison du Roi comportait donc un tribunal des Cent-Suisses. Néanmoins les corps français avaient sur eux la préséance.
Elles se composent donc de douze Compagnies, dont la Compagnie des Cent-Suisses, corps d'élite parmi l'élite. Nous allons détailler cette dernière puisque les autres sont composée de la même manière avec un Capitaine, deux lieutenants (un Français et un Suisse), de mousquetaires et de piquiers et portent un uniforme principalement rouge allié de bleu. Les Cent-Suisses sont les Grenadiers du régiments et ne relèvent pas du commandement du Colonel-Général des Gardes suisses mais du Colonel Général des Cent-Suisses et Grisons, Eugène-Maurice de Savoie.


Hiérarchie

Voici les grades les plus communs, du premier grade de sous-officier au plus haut poste:
le Brigadier, premier sous-officier.
Le Maréchal des Logis et Sergent.
Les Cornettes (portent un des 4 étendards qui se trouvent au coin de a compagnie) et Enseignes. C'est à eux qu'incombent la dangereuse et difficile tâche de rallier les hommes au cours de la bataille.
Le Sous-Lieutenant, bras droit du capitaine Lieutenant. "C'est généralement le roi qui nomme à un tel poste".
Le Capitaine-Lieutenant, c'est lui qui commande la compagnie. Si sa compagnie n'est pas choisie pour une campagne il peut la proposer, il peut aussi donner des missions personnelles à quelques hommes.
Bien entendu le Capitaine et le Roi, souvent mêlés se trouvent en haut de cette pyramide.

D'une manière générale nous allons fixer la somme de la solde à 20 livres par mois pour un simple soldat, hormis les chevau-légers, les gendarmes et les mousquetaires qui auront la joie d'une solde de 25 livres, les Suisses eux auront l'honneur de 40 livres Very Happy

En suivantce lien vous avez une émission radio sur une fouille archéologique qui développe un peu les histoires de la maison militaire du Roi Wink
Les"citations" et informations viennent de ce site, béni soit-il.
avatar
ஒ Compte de Gestion ஒ Merci de ne pas envoyer de Messages Privés
Billets envoyés : 255

Voir le profil de l'utilisateur

Régiments du Roi, d'autres inspirations soldatesques que les mousquetaires

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Régiments du Roi, d'autres inspirations soldatesques que les mousquetaires
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: anciens admins :: annexes et contextes-