Partagez | 

 Double jeu et mensonges ft. Marie Thérèse d'Autriche


Lun 7 Avr - 15:14

Héloïse de Fontanges était fière d’elle ce jour là en marchant dans les couloirs du palais. Elle allait en direction des appartements de la reine et ce la tête haute. Vêtue d’une belle toilette violette, elle se réjouissait du son du tissu qui se froissait au fur et à mesure de ses pas sonores eux aussi, les talons résonnants sur le sol des couloirs. Si elle allait voir la reine, c’était parce que cette dernière l’avait invitée à boire le thé. Pour faire la connaissance de la sœur si adorable de Mathis, celui avec qui elle avait parlé un matin de bonne heure dans les jardins du château. Enfin, celui avec qui elle avait cru parler. Car, en réalité, c’était avec Héloïse que la reine avait parlé. Mais, la jeune femme se sentait d’humeur espiègle ce jour-là et s’était donc faite passer pour son frère afin de semer un peu le doute quant aux « cibles » que les Fontanges envisageaient pour marier l’italienne. Un sourire aux lèvres, la brune replaça une mèche bouclée près de son visage, dégageant ses yeux chocolat et son teint faussement de porcelaine. Elle avait encore passé plusieurs minutes à s’examiner sous les moindres détails pour s’assurer qu’elle avait bien caché sa peau halée. Normalement, tout était bon. La Fontanges était joliment vêtue tout en restant très descente. Il ne devrait pas avoir de problèmes. Alors qu’elle était devant la porte des appartements de la reine, elle prit une grande inspiration et frappa deux coups, attendant qu’on vienne lui ouvrir. Une domestique se présenta alors face à Héloïse qui, avec un sourire, s’annonça. La domestique partit donc prévenir la souveraine et l’italienne répéta dans sa tête l’excuse inventée pour justifier l’absence de Mathis. Le pauvre avait été obligé de rester dans ses appartements mère régler des papiers importants pour la succession, en tant qu’homme de la famille Fontanges. Héloïse savait que Mathis n’était pas là pour le moment et la reine ne risquait donc pas de le croiser par hasard et de lui parler de la matinée dans les jardins. Quoi que ce serait drôle ! La jeune femme s’imagineait déjà comment le brun allait réagir si jamais il parlait à la souveraine. Alors qu’elle était perdue dans ses pensées, la domestique revint et lui annonça qu’elle pouvait entrer. Lissant sa robe, l’italienne pénétra donc dans les appartements royaux. Conduite devant la souveraine, elle s’inclina, attendant que la reine dise quelque chose.
avatar
Invité
Invité

Double jeu et mensonges ft. Marie Thérèse d'Autriche

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie-Thérèse d'Autriche ♣ La reine est dans la place ♣ Fini
» « Les reines ont été vues pleurant comme de simples femmes. »
» La Famille Royale [1/5]
» Présentation de Marie-Thérèse d'Autriche
» Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Anciens Rp-