Partagez | 

 Présentation d'une humble domestique


Jeu 22 Mai - 0:49

Clarence CHOPIN



Métier/Titre(s) : Multitâches : Gouvernante, aide à l'habillage/coiffure, servante...
Âge : une vingtaine d'années
Origines : On présume qu'elle est française
Langue(s) parlée(s) et niveau de maîtrise : Uniquement le français
Orientation sexuelle : Bissexuelle mais a tendance à être attirée par les femmes
Situation: Célibataire
Date de naissance : Inconnue
Religion: Chrétienne
Groupe : Domestique
Personnage ayant existé?: Non
Avatar : Kate Beckinsale


Le Miroir ...

Commençons par le plus évident, Clarence est une jeune femme d'une taille tout à fait convenable, à savoir, près d’un mètre soixante. Elle fait plus vieille qu'elle ne l'est en réalité. Elle a des longs cheveux sombres, généralement détachés, naturellement ondulés qu'elle essaye parfois de domestiquer un peu plus, selon sa motivation mais aussi de son temps libre. En effet, n’étant pas une Lady, la belle ne consacre pas son temps à son apparence, étant obligé de pouponner les nobles. Elle possède un visage fin et pas la moindre cicatrice sur son corps.
Enchainons sur sa peau, elle est relativement pâle, lui donnant des aires de revenante quand elle est exposée à la lueur d’une bougie, ou d’un simple clair de lune. Elle est aussi extrêmement timide et a tendance à rougir facilement.
Elle a des yeux quelque part entre le gris sombre et le noir. Si l’on avait connu sa mère, on aurait pu la confondre avec Clarence tan leurs yeux étaient semblables.
Elle est également dotée de formes tout à fait appréciables, bien qu’elle soit plutôt frêle, ayant pris la fâcheuse manie d'oublier de manger, par manque de temps.
Côté vestimentaire, la belle porte ce qu’on lui donne. Des robes usées par exemple, peuvent faire son bonheur. Elle sait les réparer, passant de haillons à habit parfaitement portable.
Pour finir, dans sa tenue générale, elle favorise les vêtements sombres, élégants mais avant tout pratique, elle a besoin de se sentir libre de ses mouvements comme du reste.
Elle a toujours sur elle un couteau caché sous son corset...



... n'est pas le reflet de l'âme

Clarence est assez maladroite, suite à ce défaut, elle est devenue assez méfiante. En effet, la belle jeune femme préfère se défendre plutôt que d’exposer ses sentiments. Pourtant, elle est très discrète et ferait n'importe quoi pour être libre comme tous ses nobles.
Suite à des évènements personnels, la belle a dut se forger un caractère que l'on peut qualifier d'impassible. Comme si elle ne ressentait strictement rien.
Certes Curieuse, elle n'ose pourtant pas aller de l'avant, attendant que les choses viennent d'elles-mêmes. Clarence se met que très rarement en colère, pourtant dès qu'elle est hors d'elle, autant se mettre à l’abri. Suite à aux entrainements prodigués par son père, la domestique à des notions en ce qui concerne l’épée (elle sait seulement comment elles se tiennent, ainsi que le nom des passes), mais elle sait se défendre avec un couteau. Malgré ce détail, elle ne reste pas moins quelqu’un d’assez sensible.
La domestique  obéit aux ordres de sa famille de noble sans déroger à la moindre règle.
Elle chante très bien mais n'ose pas le faire en publique.
Elle est assez patiente, calme et réservée et est mélancolique quand elle est seule. Elle ne boit pas d’alcool, préférant un simple verre d’eau ou une lichette de lait.
Les araignées lui font une peur bleue.
Le monde est pour elle une énigme permanente, tout lui semble toujours étrange.
Elle ne supporte ni la lumière, ni la foule trop dense. Elle parle peu. Etrangement elle aime souffrir aussi, elle adore quand sa famille est un peu brutale avec elle, pour se montrer tendre par la suite.
Mais le plus important reste le fait qu’elle est très rancunière. Elle n’hésitera pas à vous ôter la vie, si vous lui faites du mal à elle ou quelqu’un de son entourage.







Dernière édition par Clarence Chopin le Mar 24 Juin - 22:41, édité 10 fois
avatar
Invité
Invité


Jeu 22 Mai - 0:49

On naît tous un jour ...



   



Tout commence par une nuit d’hiver sans lune, sombre et froide. Nous sommes en l’an 1643, en France.
La neige si blanche, recouvre la terre et les toitures. Dans ce silence hivernal, un petit quelque chose dérange ce calme si pesant.
On retrouve une forêt, entourant de moitié un lac. Face à ce dernier, se trouve une grande maison en pierres apparentes. C’est le toit de la famille Deschamps, (un couple d'artisans qui vivent pourtant modestement) l’on peut entendre des cris de douleurs, non… De véritables hurlements peuvent se faire entendre…
Il s’agit d’une femme. Elle est allongée sur un lit à baldaquin, les jambes écartées. Une brune aux cheveux longs, elle est en train d’accoucher de son premier enfant. C’est Madame Deschamps, à ses côtés se trouve Jeanne, une sage-femme qui l’aide avec du linge bouillit.
« C’est une fille Madame ! »
S’écria la dame en tendant le bébé vers la nouvelle mère. L’enfant en question, c’est moi, Clarence.
Je suis venue au monde dans ce que l’on peut considérer comme étant l’une des meilleures familles qui puissent exister.
Laissez-moi vous les présenter.
Pour commencer, je vais vous parler de mère, cette belle femme aux cheveux noirs corbeau. Elle ne mesure pas moins d’un mètre soixante, mère a possède une peau pâle de nature. Ses yeux son vert et ses lèvres sont rouges.
Elle gagne sa vie en vendant ses belles broderies qu’elle confectionne avec soin. Elle préfère passer son temps à se balader avec d’autres mères, voir chantonner à ses heures perdues.

Voici père, il est quinze ans l’ainé de mère. Il a les cheveux mi-long, ondulés et châtains, ce qui est courent. Il fait la même taille que ma mère.
Il est maitre d’arme dans l’armée. Il sait aussi bien se battre à l’épée qu’au corps à corps si il le faut. Père est quelqu'un de cultivé et observateur. J’ai hérité de son côté observateur, puisque je le regardais s’entrainer en secret. Un jour il m’a surprise, je n’étais alors qu’une enfant de sept ans, tout au plus. Il commença à me disputer, puis il s’est mit à rire et à finalement choisit de me montrer quelques mouvements d’attaque et de défense. Pour lui ce n’était qu’un jeu, rien de plus. Sans s’en rendre compte, il m’enseignait beaucoup de choses qui devait être réservé aux hommes. Il m’autorisa à porter un couteau, dissimulé sous ma robe, pas une grande lame, mais quelque chose qui pouvait me servir à me défendre. Il avait si peur qu’il puisse m’arriver quelque chose… En dehors de son métier de maitre d’arme, il était parfois mercenaire.

Le jour de ma seizième année, père et mère me firent une surprise, ils me promirent d’aller en ville. (En effet ils voulaient me marier à un riche artisan anglais, qui avait fait le déplacement uniquement pour me rencontrer, mais moi, je l’ignorais)...  On s’installa donc tous trois, mes parents et moi-même, dans la voiture tractée par deux beaux comtois. Bien que ça soit l’hiver, la neige était tombée depuis longtemps, il n’en restait que très peu. Mère et moi étions toutes deux vêtues de robes en velours, elle verte foncée et la mienne violette foncée.
Ce fut à ce moment précis, que les deux chevaux de père prirent peur, s’emballèrent se mirent à galoper à vive allure. Dans un virage d’un chemin escarpé, l’attelage glissa sur une plaque encore gelée. Il entraîna dans sa chute en contre-bas, les deux animaux.  Tout s’était passé si vite… Ma tête heurta violemment la boiserie de la diligence. Je m'évanouis dans un endroit qui m’était inconnu…
A mon réveille, ce fut le trou noir. Où étais-je ? Il faisait sombre, mais je distinguais le contour des choses… Je pouvais ainsi voir ce qui semblait être une petite chambre, avec une penderie contre un haut mur. Quelqu’un était assis à mes côtés, une femme d’une cinquantaine d’années. Elle éclaira mon visage avec une chandelle quand j’ouvris les yeux.

« Jehan, la petite s’est réveillée ! »

Jehan ? Me répétais-je dans ma tête. Je n’en connais aucun… Et qui était cette femme qui m’observait ? D’une voix hésitante je tenta timidement :

« Où suis-je ? Et… Qui êtes-vous ?..»

Puis, je fronçai les sourcils, ma question avait comme raisonnée dans ma tête.
La vieille dame entrouvrit la bouche, avant de finalement parler.

« Du calme, la chute que vous avez faite dans l’escalier vous a fait perdre connaissance. »
Elle marqua une pause puis reprit
«  Ma chérie, je suis la personne chez qui vous vivez, je suis Madeleine, Madeleine MOREL. »

L’homme qui était de l’autre côté du petit lit, comprit le mensonge, et enchaîna :

«  Clarence, vous ne vous souvenez vraiment plus de nous ? »

Oui il connaissait mon prénom, il l’avait vu brodé sur un petit mouchoir qui se trouvait dans la poche de ma robe violette.  
On m’avait changé, j’étais en robe de chambre blanche et mes longs cheveux noirs étaient tout simplement lâchés dans mon dos.

« Oui… Bien-sûr… Monsieur MOREL. »

J’étais si gênée, de les avoir oubliés… Oui, je les croyais du fond du cœur, chaque mot qu’ils prononçaient.

Faire le lit, plier le linge, passer le balai, faire la poussière, le ménage, la cuisine, m’occuper des petits enfants quand ils venaient… Ainsi s’accordait ma vie pendant sept années. Jamais je ne me plaignais puisque j’étais nourrie logée et blanchie.
Ils m’ont apprit que mes parents m’avaient déposé un soir à la porte alors que je n’étais qu’un bébé. C’est eux qui m’ont donc élevé pour faire de moi ce que je suis à présent, une domestique…

J’ai travaillé pour eux jusqu’à leur mort. Ce fut madame MOREL qui partit la première. Monsieur lui, partit deux ans après sa femme. Sur son lit de mort, il m’avoua quelques petits secrets.

« Clarence, douce enfant, vos parents… Cotre père est en vie. Madeleine vous a prit à vos parents inconscients, sur le lieu de l’accident de votre diligence… Votre mère avait perdu la vie…»

J’étais interloquée. Il le voyait bien et enchaîna :

« Je suis si désolé. On vous a recueilli quand vous aviez environ dix-sept ans, et non quand vous n’étiez qu’un nourrisson… »

Il ponctua sa phrase par une quinte de toux.

« Pourquoi m’avoir menti tout ce temps ? Pourquoi ! »

Je n’eus aucune réponse en retour. C’était fini. Il avait retrouvé sa femme là-haut, dans les cieux.  
J’avais les larmes aux yeux. Ce mensonge…

Les seules choses dont je me souvienne de mon ancienne vie étaient donc, le prénom que m’avait donné ma mère ainsi que la facilité à utiliser le couteau grâce à mon père.
Je dus quitter la maison MOREL pour la capitale.
Maintenant j’ai vingt-trois ans, je suis seule et je recherche une famille ou une personne seule, qui pourrait m’héberger et pour qui je pourrais travailler…




Dernière édition par Clarence Chopin le Mar 24 Juin - 22:36, édité 16 fois
avatar
Invité
Invité


Jeu 22 Mai - 0:49

Ôtez le masque !



Prénom (Pseudo) : Nekotyo† Âge : 23ans† Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? Un membre m'en a parlé † comment trouvez-vous le forum ? Joli, et bien présenté, j'attends de rp et de fare plus ample connaissance avec les autres pour pouvoir développer † Le code du règlement : OK by MonsieurUn rang pour votre personnage (histoire qu'on puisse mettre une tite image jolie) Se relever après tan d'années, oui c'est possible† Un dernier mot ? let's go to RP darling

test rp, un minimum de 300 mots est demandé:
 


Dernière édition par Clarence Chopin le Mar 24 Juin - 22:05, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Jeu 22 Mai - 0:54

Encore une fois bienviendue fan attitude

N'hésite pas à poser tes questions !

Bon courage pour ta fiche !
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 22 Mai - 13:53

Bienvenue jolie domestique ! Bon courage pour ta fichounette  balon 
avatar
Invité
Invité


Jeu 22 Mai - 22:06

Bienvenue Clarence sur Vex et bonne chance pour la fiche amour
avatar
Invité
Invité


Jeu 22 Mai - 23:04

Bienvenue Clarence :DCa fait plaisir de voir du sang neuf désireux de ne pas nous faire une noble =)

Je me permets juste une ou deux petites remarques concernant le début de ta fiche. Il paraît par exemple extrêmement improbable d'être athée à l'époque. Ou encore, je ne connais bien sûr pas l'histoire de ton perso, mais le fait de savoir se battre à l'épée pour une domestique semble assez étonnant…

En tout cas bon courage pour ta fiche et évidemment n'hésite pas en cas de questions !

_________________________

QUELQUE CHOSE APPROCHANT COMME UNE TRAGÉDIE† Un spectacle ; en un mot, quatre mains de papier. J’attendrai là-dessus que le diable m’éveille.  (c) P!A
avatar
Comédienne aux 1001 masques.Comédienne aux 1001 masques.
Titre/Métier : Comédienne
Billets envoyés : 1036
Situation : Officiellement célibataire, officieusement passe un peu trop de temps chez Gabriel de La Reynie
Crédits : AvengedInChain / P!A

Voir le profil de l'utilisateur

Dim 25 Mai - 20:20

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche Smile
avatar
Invité
Invité


Jeu 29 Mai - 9:39

Bienvenue à toi ! Very Happy
Je suis en train de lire ta fiche, il n'y a que peu de fautes (je ne râlerai donc pas Razz) juste quelques coquilles comme le "tanT" auquel il manque un T, et le "ça y va" auquel tu a mis un S à la place du "ç" ^^ "un réveil" sans LLE ^^ et quelques participes passés à corriger. Rien de bien méchant Smile

Je rejoins ma camarade Maddy quant à l'escrime: déjà tu dis qu'elle est maladroite, ça semble donc peu probable, déjà vu sa condition de servante, qu'elle ait eu le loisir de suivre un "lourd entrainement" pour l'escrime, cette activité étant réservée aux nobles (et très rarement les femmes, mêmes nobles). Après bon c'est un peu justifié dans l'histoire du personnage, mais si ton père travaille pour l'armée, il est peu probable qu'il ait eu le temps de t'enseigner à la perfection les rudiments de l'escrime de l'époque.

D'ailleurs, concernant les parents biologiques, j'aurais plutôt dit qu'ils sont bourgeois plutôt que nobles. Déjà vu la description et le nom. A confirmer avec mes "collègues", ce n'est que mon avis ^^

Bon courage pour le RP Very Happy
avatar
Invité
Invité


Jeu 29 Mai - 10:36

Merci bien pour cette accueil =)
Pour le rp je le ferais plus tard (plein de choses à faire IRL).
avatar
Invité
Invité


Jeu 29 Mai - 10:38

Avant ça, pense aux corrections Wink Et bon courage Very Happy
avatar
Invité
Invité


Jeu 29 Mai - 23:25

Courage Clarence !  balon 
avatar
Invité
Invité


Jeu 12 Juin - 19:42

Coucou,
pour être honnête, je pense avoir besoin d'aide pour ma fiche.
Je veux garder le fait que je sache me défendre (Je tiens à préciser que je ne jouerais pas une "combattante" ou une "héroïne".)
Pour le reste j'avoue que je stagne pas mal.
Merci d'avance.
avatar
Invité
Invité


Jeu 12 Juin - 23:30

Pas de souci, on va t'aider câlin Faisons ça point par point. Déjà corrige les petites coquilles que je t'ai indiquées, et puis pour le reste si tu veux on en parle par MP? Very Happy
avatar
Invité
Invité


Mer 9 Juil - 14:11

Information

Bonjour, bonsoir à tous !

Bienvenue à vous sur Vexilla Regis ! J'espère que vous vous y plairez !

Je vous informe officiellement que les validations ne seront pas fermées du 11 juillet au 20 août. Prenez donc tout le temps qui vous est nécessaire pour finir votre fiche !
Je m'occuperai personnellement de votre validation durant cette période à avec l'aide du Staff de même que je répondrai à vos questions si vous en avez !

Bonne écriture de votre fiche !

avatar
Compte Fonda

“Le règne la puissance
et la gloire”
Billets envoyés : 1388

Voir le profil de l'utilisateur http://vexilla-regis.activebb.net


Contenu sponsorisé

Présentation d'une humble domestique

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Les Fiches de Présentation-