Partagez | 

 Aurore Albray ~ Du bleu mêlé à de la crasse [Terminée]

MessageAuteur

Lun 23 Juin - 23:15

Aurore Albray



Métier/Titre(s) : sous-femme de chambre à la cour
Âge : 19 ans
Origines : Françaises
Langue(s) parlée(s) et niveau de maîtrise :Latin médiocre, puisque Aurore a vécu quelques années au couvent.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Situation: Célibataire
Date de naissance : 22 Juin 1647
Religion: Protestante
Groupe : Domestique
Personnage ayant existé?: Non
Avatar : Jennifer Lawrence


Le Miroir ...

Aurore est blonde comme les blés. Elle adore d'ailleurs tout particulièrement ses cheveux, longs et joliment ondulés. D'ailleurs, si elle a bien une manie, c'est de toujours y toucher : elle se recoiffe, range ses mèches rebelles derrière ses oreilles et déteste lorsqu'elle a des poux. Elle a aussi un regard clair et bleu, qui donne l'impression aux autres qu'elle lit au fond des âmes – mais cela n'est qu'une impression. Ils sont tantôt le reflet de sa malice et de sa bonne humeur, tantôt les miradors froids et concentrés qu'elle darde sur ce qui l'entoure lorsqu'elle travaille. Plutôt fine, Aurore a une silhouette élancée et une taille haute, sauf lorsque ses longues journées font peser sur ses épaules la fatigue et la lassitude. Sa famille y voit une preuve de sa naissance, en partie noble, qui lui donne une attitude plus délicate et raffinée - peut-être même plus fragile - car on remarque son teint moins doré que le reste de la fratrie. Plutôt grande et svelte, puisqu'elle ne mesure qu'un mètre soixante-six pour quarante-neuf kilos, Aurore possède de fines épaules mais des hanches plutôt généreuses pour son gabarit. Ce n'est pourtant pas ce qui gêne Aurore - elle fait en réalité une fixette sur ses joues, qu'elle qualifie volontiers de grosses. Elle a bientôt la vingtaine, mais considère que ça lui donne une tête de bébé... D'autant plus qu'elle se trouve plate. Sa gorge n'est pas minuscule, mais Aurore, qui a en comparaison Alix, aurait aimé en avoir une plus voluptueuse. Elle ne cesse de se convaincre qu'Alix a eu quatre enfants, elle ne parvint pas à accepter cette partie-là de son corps. Si seulement son trop plein de joues pouvait glisser jusqu'à sa poitrine... !
La jeune fille a une cicatrice sur l'épaule droite, vestige d'un vase ébréché qui lui est tombé dessus lorsqu'elle chahutait avec ses neveux. Elle a une vilaine trace de brûlure sur sa main droite qui lui rappelle la fois où elle s'est saisi d'un fer à repasser brûlant. Il lui manque également une molaire, qui est tombée à force d'être cariée – mais fort heureusement pour elle, cela ne se voit pas.

... n'est pas le reflet de l'âme

Aurore paraît au premier abord plutôt banale. Elle est soucieuse de se couler dans le moule des domestiques de la cour et de ne pas faire de vague. D'ailleurs, elle est méticuleuse et prend garde à ce que ses tâches soient accomplies à la perfection. Elle vérifie toujours qu'elle a bien fait son travail avant de passer à la besogne suivante. Car en plus d'être à cheval sur la qualité de son travail, Aurore est rapide, efficace et comprend vite ce qu'on lui demande. Elle craint toutefois de ne pas réussir lorsqu'elle doit faire quelque chose de nouveau et demande toujours à ce que quelqu'un soit près d'elle pour s'assurer qu'elle reste dans le droit chemin. C'est ce qui lui a permis de passer du simple poste de lavandière à celui de femme de chambre. Bien-sûr, c'est aussi grâce à son frère Albert et à Alix qu'elle a une si bonne position à la cour.
La jeune fille est têtue et déterminée. Lorsqu'elle veut quelque chose, elle fait tout pour l'avoir, même s'il faut patienter, même s'il faut travailler. Elle ne baisse pas les bras au premier obstacle venu et, sans forcément avoir une confiance excessive en elle, elle a le sentiment qu'elle peut y arriver. On la trouvera peut-être ambitieuse, mais jamais au dépend des autres, sauf si vraiment elle partage un différend avec quelqu'un.
C'est aussi une rêveuse. Forcément : elle travaille à la cour pour retrouver son père, un gentilhomme, et est persuadée que sa vie de domestique va se terminer. Elle rêve de grandeur, de belles robes, de servantes à ses petits soins et bien-sûr, elle pense qu'elle se mariera avec un jeune homme de la haute – ce qui lui vaut quelques railleries de la part de son frère et de sa femme, Alix, mais Aurore n'en a cure : rira bien qui rira le dernier.
Aurore est sociable : sa vie au couvent, et maintenant le fait d'habiter avec les rejetons de son frère, lui ont donné l'habitude de la vie en collectivité. Elle est donc capable de s'intégrer dans un groupe, de mettre la main à la pâte. Demandez-lui un service, elle vous dira rarement non !
Elle est cependant un peu orgueilleuse. Rares sont les personnes qui connaissent le secret de sa naissance, car Aurore ne le crie pas sous tous les toits. Néanmoins, elle sait qu'elle vaut, par son sang, mieux que d'autres. Elle ne traîne pas avec n'importe qui pendant ses pauses et refuse les avances des garçons qui ne sont que des commis de cuisine, des livreurs ou des petits marchands. Elle tient à sa virginité pour exaucer le vœu d'un mariage en grande pompe. Elle estime qu'elle n'a pas de temps à perdre avec certains.


Dernière édition par Aurore Albray le Mar 24 Juin - 22:23, édité 9 fois
avatar
Invité
Invité


Lun 23 Juin - 23:16

On naît tous un jour ...



   
Acte 1 • Suzanne était une simple domestique au domaine du Duc de Lestang, en Normandie. Elle s'était mariée à l'âge de quatorze ans à un paysan aux idées novatrices et charismatique, Pierre Albray. Elle eut de lui de nombreux enfants, dont l'aîné est Albert Albray. Elle pouvait se targuer que le couple ait un revenu suffisant pour éduquer leur enfants qui surent lire et écrire. La satisfaction qui découlait de son ascension sociale eût tôt fait d'attirer les envieux. Pierre fût tué treize ans plus tard, pour une affaire de taxes et Suzanne se retrouva seule, mais continua à nourrir sa famille – les plus grands des enfants ne tardèrent pas à voler de leurs propres ailes. A quarante ans, Suzanne était pourtant encore très jolie. Ses maternités successives lui avaient donné une attitude plus sereine, une gorge plus lourde, et une vigueur telle qu'elle ne faisait pas son âge.
Elle attira ainsi le regard du fils benjamin du Duc de Lestang, nommé Ernest-Auguste, jeune homme fanfaron né pour l'excès. Malgré elle, la domestique passa quelques nuits en compagnie du jeune noble qui la menaçait de lui faire perdre son emploi si elle refusait. Ce fut pour elle une période douloureuse : Ernest pouvait se montrer violent et lui soumettait ses idées les plus farfelues. Le fils resta quelques semaines chez son père avant de repartir pour Paris, où il s'épanouissait dans les vicissitudes de la vie de la cour. Quelques semaines plus tard, la nouvelle tomba : Suzanne attendait un enfant. Ce fut terrible pour elle, qui ne désirait pas une autre maternité – c'était comme si le diable était venir lui offrir cet enfant.

Le travail avait commencé depuis quelques instants seulement, mais Suzanne savait qu'elle allait y passer. Albert, son fils aîné, était en mer et c'était sur lui que reposerait désormais la survie de la famille. Suzanne se mit donc à écrire des lettres. Une pour chacun de ses enfants. Y compris celui qui viendrait à naître, car elle avait l'impression que cette lettre interdisait au nourrisson de mourir. Elle raconta tout dans la lettre d'Albert et lui indiqua qu'elle lui confiait la lettre pour le nouveau-né à lui remettre à ses dix ans. Quelques instants plus tard vint la délivrance et Suzanne mourut dans les bras d'une voisine et de ses plus jeunes enfants.


Acte 2 • Le bébé survécut : c'était une fille. Comme elle était né à l'aube, la voisine décida de l'appeler Aurore. Et puis, c'était aussi parce que sa naissance signifiait pour les Albray qui restaient un nouveau jour, une nouvelle vie. Albert revint aussi vite qu'il put et prit les enfants en main : il leur assura une place au couvent ou au monastère et trouva une nourrice pour la petite Aurore. Il apprit avec surprise l'histoire de sa mère et, lorsque l'enfant eut dix ans, il lui remit la lettre.
Aurore s'en souvient encore très bien de cette journée. Elle était au couvent depuis plusieurs années et voyait régulièrement son frère. Elle était heureuse de sa venue et du fait que les sœurs lui aient préparé un repas amélioré pour fêter sa décennie. Elle se promenait dans les jardins du couvent avec Albert lorsqu'il lui donna sa fameuse lettre :


A mon enfant,

Si tu lis cette lettre, c'est que tu viens de fêter ton dixième anniversaire. J'espère que tu es un enfant qui fait honneur aux Albray. Si je t'écris cette lettre, c'est pour te révéler un secret concernant ta naissance et ton père. Ce dernier n'est pas le paysan du coin comme on a dû te le faire croire. J'ai travaillé de nombreuses années chez le Duc de Lestang, en tant que domestique. Ton père est un noble. Je me refuse de te dire de qui il s'agit – il ne mérite pas de savoir qu'il a un enfant. Il ne réside d'ailleurs pas chez le Duc et passe son temps à la capitale. Je veux juste que tu saches que tu as du sang bleu dans les veines, et que tu peux donc aller loin. Je veux juste que tu saches ce que tu vaux. Après toutes les souffrances que j'ai endurées, et toutes celles qui me restent à connaître, je veux que tu saches qui tu es.
Comme je sais que l'on ne me croira pas, tu trouveras dans l'enveloppe un bouton qui appartient à ton père. Je jure sur Marie que je ne l'ai pas volé : il est tombé de sa veste lorsque j'étais avec lui et il m'a dit de le garder. C'est une preuve. Garde-le avec toi.

Puisse Dieu t'éclairer le chemin,
Suzanne, ta mère.



Aurore avait une foule de questions, mais Albert ne savait pas plus que cette lettre. Il pouvait s'agir de n'importe qui. Le Duc de Lestang recevait de nombreux invités de souche noble. A présent qu'il était décédé, Aurore n'avait plus qu'un seul indice : son père était un homme qui vivait à la Cour.

Aurore quitta le couvent peu après, lorsque Albert décida de s'installer sur Paris. Elle était de loin la plus jeune de la fratrie et s'accrochait à son frère comme s'il était tout ce qu'il lui restait. La lettre de sa mère l'avait marquée à jamais. A son arrivée à Paris, elle commença à avoir l'idée d'y chercher son père. Elle pensait le trouver sur le visage des bourgeois et petits nobles qu'elle croisait dans les rues de Paris. Albert trouva rapidement une place de domestique chez le Prince Philippe et, lorsqu'elle eut douze ans, Aurore parvint à devenir lavandière à la Cour. Ce travail, c'était d'une part pour aider son frère, mais aussi trouver son père, maintenant qu'elle y avait un pied.
Albert se maria peu de temps après et Alix, sa femme vint habiter chez eux. Des enfants naquirent et Aurore s'occupait parfois d'eux. Il faut dire qu'elle était occupée par son travail. Alix et Albert jouèrent des pieds et des mains pour qu'elle gravisse les échelons et obtienne une place notable parmi les domestiques de la Cour. Chaque étape franchie la rapprochait de son père – aussi Aurore travaillait-elle d'arrache-pied, avec zêle, pour se faire remarquer du mieux possible.


Acte 3 • Voilà à présent plusieurs années que Aurore travaille à la cour. Elle n'a pas avancé dans ses recherches, mais à présent qu'elle est femme de chambre, les potins de la cour parviennent à ses oreilles.
Albert et Alix ont pris l'habitude de chaparder tout ce qu'ils peuvent. Cela arrondit les fins de mois. Aurore n'échappe pas à la règle et vole ce qu'elle trouve – même si elle y met moins d'ardeur que les époux Albray. Elle leur rapporte aussi tous les faits et gestes dont elle est témoin.
Albert et Alix n'ont cessé de la détourner de ce qu'ils nomment sa quête : pour eux, son père n'est peut-être plus à la cour – ou bien mort tout simplement ! Comment savoir ? Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.

Mais c'est sans compter sur la détermination d'Aurore.


Dernière édition par Aurore Albray le Mer 25 Juin - 11:26, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Lun 23 Juin - 23:17

Ôtez le masque !



Prénom (Pseudo) : Luz' † Âge : 20 ans † Comment êtes-vous arrivé jusqu'ici ? Alix sait se montrer trèèès persuasive † comment trouvez-vous le forum ? Super design, beaucoup d'infos, équipe qui paraît ouverte et chaleureuse et puis contexte très bien choisi ! † Le code du règlement : OK by MaddyUn rang pour votre personnage (histoire qu'on puisse mettre une tite image jolie) Du bleu mêlé à de la crasse. † Un dernier mot ? Hâte de terminer ma fiche pour commencer à RP  nétoiles 

test rp, un minimum de 300 mots est demandé:
 


Dernière édition par Aurore Albray le Mer 25 Juin - 11:26, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 9:35

Haha, chaton t'es là  fan attitude & t'es tellement belle   
bienviendue sur Vex'  :crazy: 
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 10:43

Bienvenue Damoiselle. =)
avatar
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 13:22

Bienvenue Aurore, et merci pour ton gentil avis sur le forum !
La famille Albrey s'agrandit, nous manquera bientôt plus que Mads nétoiles

Je n'ai pour le moment pas le temps de lire ta fiche déjà bien entamée (je le ferai tout à l'heure), mais je me permets juste de te faire remarquer qu'Emilie de Ravin est déjà réservée pour un PV =/

En tout cas, si tu as une question n'hésite pas, et encore une fois bienvenue

_________________________

QUELQUE CHOSE APPROCHANT COMME UNE TRAGÉDIE† Un spectacle ; en un mot, quatre mains de papier. J’attendrai là-dessus que le diable m’éveille.  (c) P!A
avatar
Comédienne aux 1001 masques.Comédienne aux 1001 masques.
Titre/Métier : Comédienne
Billets envoyés : 1036
Situation : Officiellement célibataire, officieusement passe un peu trop de temps chez Gabriel de La Reynie
Crédits : AvengedInChain / P!A

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 14:13

Merci beaucoup !
J'ai bien vu que Emilie de Ravin était un PV, mais que personne n'avait pris ce PV. Suis-je donc obligée de changer mon avatar ou puis-je négocier ? ^^
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 15:15

Bien le bawjour !!

Et la bienvienduuuue fan attitude une autre Albray voilà qui promet

Pour ce qui est du PV, oui désolé je vais te demander de trouver un autre visage pour ta belle demoiselle. Si tu veux un coup de main n'hésite pas à demander Wink

Bon courage pour la fin de ta fiche en tout cas balon
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 16:22

Voilà qui est fait : vive Jennifer Lawrence !
Il ne me reste plus que mon RP et c'est finiiii ! ^^
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 16:22

Youpi! Et Très jolie

avatar
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 16:29

Cte choix  fan attitude ma belle-sœur est canon, quand même  What a Face 
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 16:34

Yep elle est canons Smile
avatar
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 17:24

Le fait qu'elle soit canon n'est pas vraiment le besoin n°1 Vivi Razz

Je vais lire ta fichounette
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 18:13

Bienvenue !

Ca m'a l'air d'être un très beau personnage ! En tout cas la première partie de la fiche que je viens de lire me plait beaucoup.

Bon courage pour la fin et la validation ! Et amuse-toi bien ici ! Very Happy
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 20:46

Merci ! Je suis contente que mon choix de vava vous plaise et que vous trouvez Aurore intéressante ! En tout cas, je n'ai plus qu'une chose à dire :

"Au temple de l'amour règne Aphrodite sur son trône d'étoiles"

avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 20:54

Oh hey l'autre elle se prends déjà pour Aphrodite! Non maiho, tout le monde sait qu'Aphrodite c'est Madeleine

avatar
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 22:50

Bienvenue parmi nous
Waow ta fiche est nickel coté écriture, en tant que modo ortho j'ai rien à dire (et c'est tant mieux câlin )
En revanche moi je n'ai qu'un tout léger détail à souligner: les boutons de manchettes, c'est pas très XVIIeme ^^ Tu peux parler d'un bouton de gilet ou de veste en revanche ^^ Mais les chemises n'avaient pas encore ce genre d'accessoire qui s'est plutôt démocratisé au XIXeme siècle il me semble.

Bon sinon euh... j'espère qu'Aurore est plus gentille qu'Alix, sinon je vais plus jamais mettre le nez dehors Razz
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 23:01

Tinkiet Athé, tu pourras sortir, par contre elles ne mettrons pas le nez hors du lit
avatar
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 23:03

Bon ça va aller frangin? t'es pas obligé de te taper toutes les filles du forum Razz Louis va être jaloux ^^ (et tu sais plus écrire "t'inquiète"? Razz t'as encore trop bu hein?)
avatar
Invité
Invité


Mar 24 Juin - 23:06

Nan ça c'est le fait d'aimer taquiner ma Grammar Nazi de sœur Razz

Et puis je suis juste dans mon personnage. Prenez des actrices moches comme Pamela Anderson, je viendrais pas dragouiller Razz

En cadeau, une tite image pour toi:

avatar
Ex Scientia Tridens
Ex Scientia Tridens
Titre/Métier : Duc de Vivonne, Premier Gentilhomme
Billets envoyés : 787
Situation : Marié à Antoinette, 5 enfants légitimes

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 23:10

Athénaïs de Montespan a écrit:
Bienvenue parmi nous
Waow ta fiche est nickel coté écriture, en tant que modo ortho j'ai rien à dire (et c'est tant mieux câlin )
En revanche moi je n'ai qu'un tout léger détail à souligner: les boutons de manchettes, c'est pas très XVIIeme ^^ Tu peux parler d'un bouton de gilet ou de veste en revanche ^^ Mais les chemises n'avaient pas encore ce genre d'accessoire qui s'est plutôt démocratisé au XIXeme siècle il me semble.

Bon sinon euh... j'espère qu'Aurore est plus gentille qu'Alix, sinon je vais plus jamais mettre le nez dehors Razz

Aw Athé bien vu xDD voilà c'est pour ça que je préfères attendre pour les détails xDD
A la limite une épingle de cravate aussi peut marcher ^^


Vivonne : stop le flood.
avatar

À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
À s'habiller sans péril, on triomphe sans goût
Titre/Métier : Fils de France, Frère unique du Roi, Duc d'Orléans
Billets envoyés : 4140
Situation : Marié à Henriette d'Angleterre

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Juin - 23:20

Haha j'allais le dire pour Vivonne, histoire d'être vraiment une Grammar-modo-nazi.
Sinon, un bouton tout court peut faire l'affaire, comme je le disais, au moins ça reste la même idée. Une épingle à cravate? Oo je crois pas avoir déjà vu ça. J'ai vu des espèces de broches mais qui n'avaient pas la tête d'épingles à cravate, qu'on mettait sur les jabots.
avatar
Invité
Invité


Mer 25 Juin - 11:24

Ahah, pointillage quand tu nous tiens !
Mais, effectivement, vous avez raison : le précieux Wikipédia indique que les boutons de manchettes sont utilisés très tôt, mais surtout à partir du XIXème siècle où ils se généralisent. (Il y a quand même des gens qui font des pages wikipédia sur les boutons - je veux les épouser ! )

Donc, j'ai édité : il s'agit d'un bouton tout court.  Rolling Eyes 
avatar
Invité
Invité


Mer 25 Juin - 14:23

Bienvenue parmi nous charmante demoiselle Very Happy

J'espère que tu te plaira ici, chez les fous What a Face

Fais attention au lit de Vivonne, c'est un endroit très visité et très hostile Razz
avatar
Invité
Invité


Mer 25 Juin - 14:32

Vivonne toujours le même :gnahah: Pas touche aux Albray, j'aurai vent si tu touches à Alix ou Aurore What a Face

Bienvenue Aurore sur ce forum, je lirai ta petite fichette plus tard amour

avatar
Invité
Invité



Contenu sponsorisé

Aurore Albray ~ Du bleu mêlé à de la crasse [Terminée]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aurore Albray ~ Du bleu mêlé à de la crasse [Terminée]
» Le "Carré Bleu"
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.
» SPA l'étang bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vexilla Regis :: Le grand divertissement :: Les Fiches de Présentation-